Radioactivité : Greenpeace demande un renfort des contrôles au Japon

Suite à la catastrophe nucléaire connue par le Japon après le tremblement de terre et tsunami du 11 mars dernier, Greenpeace demande aujourd’hui aux autorités nippones un renforcement des contrôles de radioactivité sur les produits de la mer vendus dans les supermarchés du pays.

Après avoir détecté de faibles taux de radioactivité sur une trentaine de poissons et coquillages vendus dans les supermarchés de Tokyo et du nord-est du Japon,  Greenpeace demande aujourd’hui aux autorités nippones de renforcer les contrôles de radioactivité sur les produits de la mer.

Pour Wakao Hanaoka, un membre de Greenpeace Japon, “bien que la teneur relevée dans les échantillons soit largement en-dessous de la limite de 500 becquerels par kilogramme fixée par les autorités nippones, ces produits représentent malgré un tout un risque pour la santé, en particulier pour les femmes enceintes et les enfants“. Et, “le plus inquiétant, cependant, est l’absence d’étiquette informant les consommateurs que les produits de la mer ont été testés” ajoute-t-il dans le communiqué de l’organisation écologiste.

De son côté, le gouvernement estime que les produits alimentaires en vente dans les supermarchés du pays ne présentent pas de danger pour les consommateurs.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter