Tepco au bord du gouffre

La situation délicate qui perdure à la centrale nucléaire de Fukushima continue d’avoir des répercussions dans plusieurs domaines. Aujourd’hui, c’est l’opérateur de la centrale, Tepco, qui annonce un perte record de 11 milliards d’euros et le remplacement de son patron.

Les moyens exceptionnels mis en place par Tepco pour rétablir la situation à Fukushima auront eu raison des finances du groupe qui affiche aujourd’hui une perte de 1.247,35 milliards de yen, soit 11 milliards d’euros. La situation est telle qu’elle “soulève des doutes substantiels sur la capacité du groupe à continuer de fonctionner“, annonce l’opérateur.

Depuis le séisme du 11 mars dernier, Tepco a perdu 83% de sa valeur à la Bourse de Tokyo. Et, si l’Etat est venu à la rescousse de Tepco grâce à une avance de fonds destinés à l’indemnisation des victimes de l’accident nucléaire, le groupe se trouve dans une situation où il est incapable de faire des prévisions financières pour les mois à venir.

Masataka Shimizu limogé

Dans ce contexte, l’actuel patron du groupe, Masataka Shimizu, se retirant en congé maladie après l’accident du 11 mars, est limogé et devrait être remplacé par Toshio Nishizawa lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires en juin prochain. “Le public a perdu confiance dans l’énergie nucléaire (…) Nous avons jugé que la direction devait prendre toute la responsabilité“, déclarait le futur ex-patron lors d’une conférence de presse ce matin. “Nous allons tout faire pour stopper cet accident et mettre en oeuvre les mesures prévues“, promettait son successeur.

Au-delà de cette crise causée par le séisme et le tsunami du 11 mars, Masataka Shimizu n’avait pourtant pas à rougir des résultats de son groupe. Le chiffre d’affaire annuel a connu une hausse de 7% par rapport à l’année précédente et Tepco a dégagé un profit d’exploitation en progression de 40% sur un an à près de 400 milliards de yens, soit 3,5 milliards d’euros. écrit l’AFP.  Shimizu paie donc clairement son absence  lors des événements dramatiques qui ont secoué son groupe.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter