Rougeole : alerte rouge épidémique en France

L’Institut national de Veille sanitaire a recensé 3.000 nouveaux cas de rougeole au mois de mars 2011. Ces 3.000 cas viennent s’ajouter aux 3.750 recensés en janvier et février, et pourraient être très largement sous estimés, comme le souligne Le Figaro. Une maladie qui explose, en dépit d’une vaccination pourtant efficace.

La rougeole, connait actuellement un regain d’activité en France, et surtout dans le Sud de la France. Cette maladie infantile est le plus souvent bénigne, mais, ce qui nous inquiète surtout, c’est le lourd tribut payé par les enfants de moins d’un an, explique le Dr Denise Antona de l’InVS.

Dans cette tranche d’âge, le nombre de nouveaux cas a été multiplié par 4 entre 2009 et 2010. On voit réapparaître des cas de rougeole néonatale. Et dans les années à venir, le risque est d’observer à nouveau des complications rares mais très graves, comme la panencéphalite. Cette encéphalite, qui se déclare entre deux et dix ans après la rougeole, avait disparu en France“, précise l’épidémiologiste.

Vaccination “insuffisante et hétérogène

Face à ce nouveau phénomène, les autorités sanitaires recommandent alors la revaccination de certaines classes d’âge. Si normalement la vaccination se déroule en deux temps, la première à 12 mois et la seconde au minimum un mois après, le Dr Antona rappelle “qu’une dose n’est pas suffisante“. En effet, beaucoup de personnes zappent la seconde injection, ce qui a été le cas de 13 à 15% des personnes touchées aujourd’hui par la maladie. Toutefois, la grande majorité des cas de rougeole sont constatés chez des personnes n’ayant pas du tout été vaccinées.

Pour l’InVS, cette recrudescence de la maladie est une conséquence de ce niveau “insuffisant et hétérogène” de la vaccination en France. Or, la rougeole est l’une des maladies les plus contagieuses. Du fait de l’insuffisance de la couverture vaccinale, une accumulation progressive de personnes non immunisées a conduit à étendre le phénomène. Si la vaccination n’est plus efficace chez les plus de 30 ans, elle demeure donc la meilleure façon de protéger nos enfants.

Alerté par cette poussée épidémique, le ministère de la Santé a lancé récemment un appel à la mobilisation des Français pour endiguer la recrudescence de la rougeole, à l’origine de pneumonies et d’encéphalites aiguës parfois mortelles. “Nous sommes face à une recrudescence préoccupante de la rougeole” a reconnu fin mars Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargée de la Santé.

Dès 6 750 nouveaux cas depuis début 2011

Alors qu’en 2006 et 2007, une quarantaine de cas annuels seulement était déclarée en France, l’épidémie s’est intensifiée pour atteindre 1 544 cas en 2009 et 5 021 cas en 2010. Au premier trimestre 2011, déjà 6 750 nouveaux cas ont déjà été détectés, ce qui témoigne d’une véritable explosion de cette épidémie.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter