JO 2018 : le dossier d’Annecy contesté par les écologistes

Alors qu’Annecy accueille depuis hier les membres du Comité International Olympique, venus examiner son dossier de candidature pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2018, des associations écologistes, dont France Nature Environnement, viennent d’adresser un courrier au CIO. Dans ce courrier, elles dénoncent l’impact environnemental de cette candidature.

Le 11 juillet prochain, le Comité international olympique, le CIO rendra sa décision quant à la ville accueil des jeux olympiques d’hiver de 2018. Déjà perturbé par le départ de l’un de ses principaux supporters, Edgar Grospiron, le dossier prend aujourd’hui un nouveau coup avec l’action des associations écologistes qui dénoncent auprès du CIO l’impact environnemental de l’organisation d’une telle manifestation sur la région d’Annecy.

Dans les documents qui sont soumis a votre évaluation, l’impact environnemental du projet est largement, volontairement, sous-estimé : impact sur des terres agricoles, sur des ressources en eau, sur des espaces naturels fragiles” écrit France Nature Environnement au CIO, associée à la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature et la Commission internationale pour la protection des Alpes. Selon les écologistes, qui ont quitté le comité de promotion d’Annecy en raison de ces divergences, vallée et plaine du Mont-Blanc, mais aussi le plateau calcaire du Semnoz, la chaîne des Aravis entre autres, seraient directement menacés par le projet olympique.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter