L’Allemagne traque les oeufs contaminés à la dioxine

Après la découverte de traces de dioxine dans des oeufs, les autorités allemandes ont décidé de fermer plus de 4.700 exploitations, pour la plupart situées en Basse-Saxe. Une affaire qui pourrait avoir des répercussions européennes.

Le ministère de l’Agriculture allemand a donc annoncé hier soir la fermeture de 4.709 fermes et exploitations agroalimentaires, après la découverte de traces de dioxine dans des oeufs produits dans ses établissements. De nombreux élevages porcins sont également touchés par la contamination.

A l’origine de cette contamination, des graisses alimentaires commercialisées par la firme allemande Harles und Jentzsch et distribuées en novembre et décembre dans les élevages . Des analyses réalisées en mars 2010 et dont les résultats n’auraient été connus par les autorités que le 27 décembre dernier, laissaient en effet apparaitre des taux de dioxine plus de deux fois supérieurs à la norme. La presse allemande remet alors en cause la firme qui , elle, connaissait les résultats de cette pollution depuis mars. Une enquête judiciaire est d’ailleurs en cours contre Harles und Jentzsch.

La traque aux oeufs contaminés

De son côté, la firme qui commercialise des graisses animales destinées à l’alimentation des animaux mais aussi à l’industrie, évoque une erreur de manipulation entre les deux. Pour Konrad Schold, un responsable des autorités de Basse-Saxe, “dans de telles quantités (3.000 tonnes, NDLR), cela ne peut pas être une erreur“.

Les autorités traquent désormais les oeufs contaminés, qui pour 136.000 d’entre-eux ont pris le chemin des Pays-Bas. De même, 14 tonnes de produits fabriqués à base d’oeufs contaminés ont été exportées en Grande-Bretagne, notamment des pâtisseries et de la mayonnaise. Les autorités britanniques ont alors tenu à rassurer les consommateurs : les oeufs suspects ayant été mélangés à des oeufs sains, le taux de dioxine aurait été dilué et ne présenterait plus de danger pour l’homme.

Pour rappel, la dioxine, qui affecte en premier lieu les femmes enceintes, augmente les risques de développer un cancer.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter