Le PDG d’Outox conteste la décision de l’Anses

Après l’avis défavorable de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, et l’environnement et du travail, l’Anses, le PDG de la société Outox France commercialisant l’Outox, boisson censée faire baisser naturellement le taux d’alcool dans le sang, ne décolère pas et s’insurge contre une telle décision.

Saisie pour évaluer le fondement scientifique des allégations entourant la boisson Outox, à savoir que cette dernière ferait baisser naturellement le taux d’alcool dans le sang, et soulagerait la “gueule de bois” du lendemain, l’Anses avait rendu un avis défavorable. “Les allégations ne sont pas fondées scientifiquement et ne sont donc pas recevables” expliquait-elle dans son rapport.

Depuis, Maurice Penaruiz PDG de la société Outox France qui commercialise la boisson éponyme, ne décolère pas et monte au créneau contre cette décision de l’Anses. “Outox est devenu le bouc émissaire des organismes d’Etat” s’insurge-t-il. Il conteste aussi bien le fond que la forme de l’avis rendu.

EFSA seule compétente pour Outox

Selon le patron de Outox France, l’Anses n’a pas respecté le “principe du contradictoire“, n’a pas testé le produit et n’a pas compétence à juger “le mal ou le bien fondé des allégations santé” . Maurice Penaruiz ne reconnaitra que la décision de l’Autorité européenne de sécurité des aliments en la matière.

Le dossier n’est donc pas clos…

  • facebook
  • googleplus
  • twitter