Véhicules électriques : les constructeurs français sur les rangs

L’Ugap, centrale d’achats opérant le plus souvent pour le compte de l’Etat ou des collectivités publiques, a convoqué ces derniers jours une vingtaine de constructeurs automobiles avec à la clé, la commande de quelques 23.000 électriques pour le compte d’une vingtaine d’entreprises, publiques ou privées.

Selon l’information révélée ce matin dans Les Echos, l’Ugap a convoqué une vingtaine de constructeurs automobiles pour un contrat qui pourrait être considéré comme le lancement de la voiture électrique en France. Ainsi, une commande de 23.000 véhicules électriques sur quatre ans, pour le compte d’une vingtaine d’entreprise françaises est à l’étude. Parmi elles, la Poste, la RATP, Veolia ou encore Areva.

Si de nombreux constructeurs ont postulé cet été pour l’obtention d’une partie du contrat,  seuls trois d’entre-eux devraient décrocher la partie principale du contrat d’ici la fin du deuxième trimestre 2011. S’agissant des Français, Renault a déposé son dossier mercredi, Peugeot jeudi et Citroën vendredi.

15 000 camionnettes et 8 000 voitures

Le contrat comporte donc trois lots mais le plus gros concerne la fourniture de 15.000 fourgonnettes électriques. Les deux autres portent sur 4.000 petites voitures deux places et 4.000 berlines 4 ou 5 places. Chaque lot ne sera attribué qu’à un seul constructeur.

D’un point de vue financier, Valérie Terrisse, directeur des achats de l’Ugap, confie aux Echos que “le coût total d’utilisation sur cinq ans des véhicules (électricité comprise) doit être équivalent à celui des modèles thermiques“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter