Sortez les mouchoirs, les pollens arrivent !

C’est le réseau national de surveillance aérobiologique qui l’annonce : avec l’arrivée du printemps, les pollens risquent d’envahir notre environnement extérieur dès cette semaine. Renforcés par la pollution ambiante, ils devraient mener la vie dure aux 30% de Français allergiques.

Avec le redoux attendu dès le milieu de la semaine, le Réseau national de surveillance aérobiologique, RNSA,  sonne l’alerte pour les 10 à 30% de  personnes allergiques en France. Ce redoux devrait en effet “provoquer une explosion des pollens d’arbres, en particulier les aulnes, les cyprès, les peupliers et les frênes“. Allergiques aux bouleaux, respirez, encore quelques jours de tranquillité ! “Le risque allergique associé sera moyen à élevé, voire très élevé en zone méditerranéenne” précise le RNSA.

Double peine

Depuis une dizaine d’années, on constate une explosion du nombres d’allergies. Pour Monique Charron, déléguée générale du Comité français d’observation des allergies, cette explosion tient à la conjonction de deux facteurs, pollens et polluants. “C’est la double peine” explique-t-elle, les uns renforçant les effets des autres. Les polluants ont en effet tendance à faire exploser les pollens en particules beaucoup plus fines , leur permettant alors d’entrer plus profondément dans le système respiratoire.

Par ailleurs, Michel Thibaudon, directeur du RNSA, ajoute qu’un des effets du réchauffement climatique serait “un allongement de la période pollinique” associé à un “déplacement du risque allergique“. Ainsi, des allergies qui jusqu’à présent n’étaient décelées que dans le sud du pays peuvent désormais se retrouver chez des personnes vivant plus au nord.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter