Climat : les objectifs doivent être revus à la hausse

A la veille de l’ouverture du Forum ministériel mondial sur l’environnement à Bali, une étude onusienne publiée hier, invite les pays à relever de façon significative leurs engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre afin d’empêcher les effets du réchauffement climatique.

Pour Achim Steiner, directeur exécutif du programme des Nations Unies pour l’Environnement, “les pays vont devoir être beaucoup plus ambitieux dans leurs objectifs de réduction des gaz à effet de serre pour que le monde puisse effectivement limiter la hausse des températures”. “Nous savons aujourd’hui que l’inaction sur le long terme en matière de chnagement climatique mènera à des scénarios catastrophe“, ajoute-t-il.

Limiter le réchauffement à 2°C

A la date butoir du 31 janvier 2010, date fixée à l’issue de la conférence de Copenhague, soixante pays ont présenté à l’ONU leurs engagements individuels de réduction des gaz à effet de serre. Selon l’objectif fixé dans la capitale danoise, ces plans de réduction viseraient à limiter le réchauffement mondial à 2°C en moyenne. Or, cet objectif ne sera atteint que si les émissions mondiales sont réduites de 50% d’ici à 2050.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter