Google veut devenir marchand d’électricité

Dans le cadre de sa stratégie de développement durable mise en oeuvre depuis trois ans maintenant, Google, qui investit depuis longtemps dans les énergies renouvelables,  vient de déposer une demande auprès de la Federal Energy Regulatory Commission pour devenir “marchand d’électricité”.

Ainsi, le géant américain de l’Internet, via sa nouvelle filiale Google Energy, souhaiterait obtenir l’autorisation d’acheter et vendre de l’électricité directement auprès des producteurs américains. Concrètement, Google  achètera en gros de l’électricité aux produvteurs pour la revendre aux particuliers et aux entreprises utilisatrices. Pour l’heure, 1.500 structures bénéficient de ce droit aux Etats-Unis.

Devenir “neutre” en émissions de gaz à effet de serre

Niki Fenwick, porte-parole de Google explique dans les colonnes des Echos aujourd’hui que “si la licence est accordée, nous pourrions acheter de l’électricité directement auprès de ceux qui la fabriquent à partir d’énergies d’origine renouvelable“. Pour rappel, depuis maintenant 3 ans, le groupe s’est lancé dans une politique de développement durable avec pour objectif de devenir “neutre” en émissions de gaz à effet de serre.

Selon le quotidien économique, cette ambition affichée sera toutefois très difficile à atteindre quand on sait que Google gère une trentaine de grands centres serveurs dans le monde, chacun consommant en moyenne 50 mégawatts, l’équivalent de la puissance d’un réacteur nucléaire.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter