Le Cruiser rempile pour un an

PesticidesLe ministère de l’Agriculture a annoncé mardi le renouvellement pour un an de l’autorisation du Cruiser pour traiter les semences de maïs. cette autorisation intervient alors que de nombreuses associations de défense de l’environnement ainsi que les apiculteurs demandent depuis longtemps le retrait de cet insecticide.

Le ministère de l’Agriculture a donc tenu compte d’une recommandation favorable de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments pour autoriser une nouvelle fois et pour un an l’utilisation du Cruiser. De nombreuses associations de défense de l’environnement et des apiculteurs avaient pourtant ?uvré pour le retrait de ce pesticide jugé néfaste pour les abeilles.

Selon le communiqué officiel du ministère, l’utilisation du Cruiser sera donc autorisé pour la campagne 2009-2010 de semence de maïs, “sur le maïs ensilage, le maïs grain et le maïs porte-graine mâle“. Alors qu’à l’issue de la précédente autorisation qui prenait fin en juin 2009, Michel Barnier, le précédent ministre de l’Agriculture avait jugé  que “les conditions n’étaient pas réunies pour statuer sur une nouvelle autorisation“, Bruno LeMaire précise que l’autorisation accordée pour 2009-2010 devra à nouveau faire l’objet d’une évaluation de l’Afssa dans un an, avant un éventuel renouvellement.

Cette nouvelle autorisation constitue donc  “un non-sens agronomique” pour les défenseurs de l’environnement et les apiculteurs. De son côté, la confédération paysanne estime que l’Afssa a “fait une présentation partielle des études disponibles“. Enfin, France Nature Environnement a remis au ministère une pétition signée par 45.000 personnes et demandant le retrait du Cruiser. L’association rappelle en effet que le lien entre le Cruiser et des cas de mortalité d’abeilles constatés cette année en Charente-Maritime et en Vendée a été confirmé par l’Afssa.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter