Trafigura conclut un accord amiable

TrafiguraLa multinationale Trafigura, affréteur du cargo Proba Koala dont les déversements de déchets toxiques à Abidjan avaient causé la mort de 17 personnes et intoxiqué de milliers d’autres, aurait conclu un accord amiable à Londres samedi soir. Cet accord porterait sur le versement de 33 millions d’euros aux 31.000 plaignants de l’affaire.

Selon un porte-parole de la société qui s’est confié à l’AFP, “l’accord a été signé samedi soir tard” entre Trafigura et l’avocat des plaignants tout juste revenu d’Abidjan avec le feu vert d’au moins 75% de ses clients. Chaque plaignants devrait alors recevoir 750.000 FCFA soit 1.150 euros.

Cet accord met donc un terme à la procédure engagée contre Trafigura au Royaume-Uni. Selon le document commun publié hier “depuis aout 2006, les parties ont investi énormément de temps et ‘argent afin de réaliser une analyse détaillée des évènements survenus à Abidjan“.

Alors qu’un rapport de l’ONU établissait un lien entre le déversement des déchets et les décès constatés dans la capitale ivoirienne, la vingtaine d’experts indépendants sollicités par les deux parties n’a “pas été en mesure d’établir un lien entre l’exposition aux produits chimiques émanant des déversements d’une part, et les décès, les fausses-couches, les naissances d’enfants mort-nés, les malformations, les pertes d’acuité visuelle ou d’autres maladies graves et chroniques“, ajoute-t-il.

Au pire des symptômes passagers

Le cabinet des plaignants, “Leigh Day & Co”  ajoute de son côté “qu’à la lumière des conclusions des experts”, il “reconnait que les déversements ne pouvaient, au pire, qu’avoir provoqué des symptômes passagers semblables à ceux de la grippe et des crises d’anxiété“.  Enfin, pour Eric de Turckheim, directeur de Trafigura, cité dans un communiqué, “Trafigura est totalement innocenté par les conclusions des experts des deux parties“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter