Pas de vacances pour la grippe A

Roselyne BachelotAlors que le dernier bulletin épidémiologique de l’Institut national de veille sanitaire (INVS)  de vendredi fait état de 239 cas confirmés de grippe A en France, Roselyne Bachelot constate que le virus ne prend pas de vacances.

L’été est normalement moins favorable à la contamination par le virus mais, contrairement à ce que nous espérions, nous n’enregistrons pas, pour le moment, de répit estival”, explique la ministre de la Santé. Elle ajoute même que “les vacances étant l’occasion de voyages et de vie sociale plus active, l’été peut être une période propice à la circulation accrue du virus”.

Libre de sa destination

Chacun est libre de sa destination mais il faut être responsable (…) Si les gens partent dans des pays à risque, ils doivent se protéger”. Elle ajoute toutefois que  “il n’est pas question de proscrire les centres de loisir et les colonies, ce serait céder à la psychose“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter