Greenpeace traque la p�che ill�gale

P�che thon rouge

P�che thon rouge

Alors qu’ils tentaient de proc�der � une inspection� d’un navire espagnol dans le port de la Valette � Malte, des activistes de Greenpeace ont �t� attaqu�s. Les militants �cologistes souhaitaient mettre en lumi�re la menace que repr�sente certains navires pour les stocks de thon rouge.

Pour Fran�ois Chartier, charg� de campagne Greenpeace Oc�ans, “le manque de transparence permanent tel que celui pratiqu� par ce navire souligne l’opacit� autour des activit�s de p�che, de transport ou d’engraissement du thon rouge et rend compte de l’ill�galit� sur l’ensemble de l’industrie. La surcapacit�, la surp�che et la p�che ill�gale ont conduit le stock au bord de l’effondrement”.

Du 15 au 21 juin, Greenpeace a proc�d� � des op�rations de surveillance aupr�s des bateaux senneurs, remorqueurs et autres navires de soutien dans la M�diterran�e centrale durant la fin de saison de p�che. D’apr�s ses r�sultats, on ne peut que constater que la p�che ill�gale reste un probl�me majeur dans cette r�gion.

“S�rieux d�clin”

Plus pr�occupant encore, la taille moyenne ainsi que le nombre de thons rouges captur�s sont en s�rieux d�clin. Deux �l�ments qui confirment l’effondrement imminent du stock de thon rouge en M�diterran�e”� insiste Fran�ois Chartier. L’organisation �cologiste demande alors la cr�ation d’un r�seau de r�serves marines, sans aucune acitivit� humaine et en particulier sur les zones de reproduction, couvrant 40% de la surface des oc�ans.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter