PETROLE – L’Opep va baisser sa production

Oil_platform.jpegA deux jours de la réunion d’urgence de l’Opep, programmée le 24 octobre à Vienne, les positions des pays exportateurs de pétrole semblent encore assez divergentes sur la stratégie à adopter. Si le principe de la baisse fait consensus, on ne connait pas encore son ampleur.

Si la Libye s’est récemment exprimé en faveur d’une baisse modérée de la production pétrolière, de l’ordre de 1 million de barils par jour, l’Iran de son côté reste campé sur une position ferme. Favorable à une baisse importante de la production mondiale, le pilier historique de l’Opep souhaite peser de tout son poids dans son bras de fer avec l’Occident. On peut sans doute expliquer également sa position par sa difficulté actuelle à atteindre les niveaux de production fixés par l’organisation.

Le ministre du Pétrole Gholam Hossein Nozari a commenté la position iranienne “Compte tenu de la baisse de 8% à 10% de la demande et l’état des stocks de pétrole, je pense qu’une baisse de l’offre de 2 à 2,5 millions de barils par jour peut stabiliser le marché“. Cette forte baisse serait notamment soutenue par le Qatar et par l’actuel président du cartel, l’Algérien Chekib Khelil.

Plusieurs membres de l’Opep considèrent que pour être “acceptables”, les cours du baril de brut doivent se situer dans une fourchette comprise entre 70 et 90 dollars.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter