Cinq mesures pour un bon usage des portables

Antenne_relais.JPGSuite à la condamnation de l’opérateur de téléphonie mobile Bouygues Telecom le mois dernier par le tribunal des Yvelines, la question de la dangerosité du portable revient sur le devant de la scène. A tel point qu’Eric Besson a convoqué vendredi dernier les trois principaux opérateurs mobiles pour une réunion de travail avec des membres des ministères de la Santé, de l’Economie et de l’Aménagement du territoire.

A l’issue de cette réunion, les principaux acteurs se seraient mis d’accord sur cinq mesures qui devraient faire l’objet d’une charte. Selon des informations révélées aujourd’hui dans le quotidien “La Tribune”, Eric Besson souhaiterait “interdire la distribution d’objets radioélectriques dédiés aux enfants de moins de 3 ans“, ainsi que “toute publicité à destination des enfants de moins de 12 ans” sur l’usage des portables.

Parmi ces mesures, on trouve également l’affichage obligatoire sur les lieux de vente de la puissance des ondes émises par un appareil et plus seulement dans les notices, ainsi que la commercialisation des oreillettes y compris dans les packs pré-payés.

Information et sensibilisation

Enfin, “une grande campagne d’information et de sensibilisation du bon usage du portable” devrait être mise en place. afin d’appliquer “le principe de précaution sans générer des peurs inutiles parce qu’infondées à ce jour“.

S’agissant du problème des antennes relais, la cartographie locale de ces antennes devra être rendue publique et diffusée sur le site cartoradio.fr. De plus, à l’image des opérateurs mobiles, tous les exploitants de ces antennes, radios, télés… devront s’engager à faire réaliser sur demande des mesures d’exposition du public aux ondes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter