Réinventer le progrès le temps d’un week-end à l’Unesco

universite_terre.JPGLancée en 2005 par François Lemarchand, patron fondateur de Nature & Découvertes, l’Université de la Terre tiendra sa 3e édition du 18 au 19 octobre au siège parisien de l’Unesco. Elle proposera une vingtaine de débats sur le thème principal “Réinventer le progrès”.

Après deux premières éditions qui avaient réuni des milliers de personnes, la 3e édition de cet évènement original s’annonce particulièrement riche. Les organisateurs attendent une cinquantaine de personnalités de haut niveau et des dizaines de milliers de personnes pour assister à ces débats. Fidèle à son objectif initial, ce week-end promet encore une fois de confronter les analyses, les approches, les idées entre des acteurs aux univers très différents.

Carrefour de réflexion et de débats, l’Université de la Terre propose ce week-end deux journées de découverte et d’échange ouverte à tous, sur les grands thèmes de société et d’environnement. Rendez-vous de la connaissance, elle invite des dirigeants d’entreprise, des scientifiques, des économistes, des politiques, des hommes de religion, des sociologues, tous conscients des défis majeurs qui menacent notre planète, à témoigner et à partager leur expertise, leur vision du monde d’aujourd’hui et de demain.

Vingtaine de débats

Mais son originalité réside dans la place qu’offre l’Université de la Terre à l’échange entre les experts conviés et le public qui participe aux discussions. L’objectif poursuivi est de confronter leurs intérêts respectifs pour tendre d’avancer vers le bien-être de l’homme et du respect des équilibres écologiques.

Cette année, une vingtaine de débats se tiendront dans les amphithéâtres de l’Unesco. Découvertes scientifiques, avancées médicales et technologiques, le progrès constitue l’environnement de notre quotidien. Désormais en fin de phase industrielle, l’Université de la Terre considère que notre société paye 200 ans de progrès à outrance sans aucun coût collatéral à payer si ce n’est l’empoisonnement et l’épuisement de la planète. L’évènement considère qu’il faut “donner du sens au progrès, inventer un autre modèle de société“.

Rencontres inattendues

On attend avec un certain intérêt des débats qui s’annoncent surprenants, comme la rencontre inattendue entre Pascal Husting, directeur de Greenpeace France avec Patrick Haas, patron du pétrolier BP France. Créateur de l’évènement, François Lemarchand aime susciter les échanges et provoquer les discussions même animées entre acteurs d’horizons différents. Parmi les personnalités attendues ce week-end à l’Unesco, on peut citer Jean-Louis Borloo, Luc Ferry, Jacque Attali ou encore Axel Khan.

A l’heure du Grenelle de l’environnement, le patron de l’enseigne Nature & Découvertes, qui regroupe aujourd’hui plus d’une soixantaine de magasins “éthiques“, sait que son Université est plus que jamais dans l’air du temps. Patron d’une entreprise qui associe depuis 1990, performance économique et respect de l’environnement, François Lemarchand est un businessman écolo plutôt visionnaire.

> Pour en savoir + : Université de la Terre

  • facebook
  • googleplus
  • twitter