Météo favorable pour l’énergie solaire

The_sun1.jpgEt si l’énergie solaire s’imposait comme l’énergie renouvelable alternative de demain. Encore peu développé dans l’Hexagone, le photovoltaïque connait depuis plusieurs mois un regain d’intérêt auprès des grands opérateurs français.

Depuis quelques mois, plusieurs grands acteurs français de l’énergie semblent vouloir accélérer leurs investissements dans l’énergie solaire. On peut citer par exemple EDF Energies Nouvelles, Total, ou encore Séchilienne-Sidec qui misent activement désormais dans le photovoltaïque. Présent depuis maintenant quelques années dans l’énergie éolienne, le groupe Total réfléchirait aujourd’hui à un développement concentré à l’avenir dans les panneaux solaires, jusqu’à céder ses 12 MW installés dans l’éolien.

On connait bien sûr la technologie qui transforme les rayons du soleil en électricité, on connaît moins le modèle économique mis en place en France. Si à puissance égale, une installation solaire est 2 à 3 fois plus chère qu’un dispositif éolien, les tarifs de rachat par EDF sont plus élevés. A 30 centimes d’euros par kwh, garantis pendant 20 ans, l’énergie solaire intéresse de plus en plus d’opérateurs énergétiques à la recherche de marges confortables, entre 85 et 90% de résultat brut opérationnel dans le solaire contre “seulement” 80% dans l’énergie éolienne.

Et les avantages du solaire ne seraient pas que d’ordre purement réglementaire. On loue en effet la fiabilité des prévisions d’ensoleillement qui permet d’assurer une production d’électricité garantie, contrairement à l’énergie éolienne notamment. Le photovoltaïque serait également pratique en permettant de réunir sur le même lieu production et consommation. Les panneaux étant installés la plupart du temps sur le toit des immeubles ou des usines, à l’endroit même où l’électricité est consommée, le coût de transport du courant s’en trouve considérablement réduit.

Avenir prometteur

Et l’avenir pourrait se révéler encore plus favorable à l’énergie solaire. Grâce à une recherche actuelle très dynamique notamment aux Etats-Unis, dans la “green valley”, la technologie photovoltaïque devrait assez rapidement modifier la donne avec entre autres des dispositifs plus souples et plus compétitifs, adaptables à tout type de site.

En attendant, le ticket d’entrée dans le solaire demeure encore très élevé. Si de nombreux opérateurs lorgnent sur cette énergie attractive à moyen et long terme, son coût d’installation est encore prohibitif pour beaucoup. Quand un seul mégawatt représente un investissement de plus de 4 millions d’euros, on comprend que les projets dans le solaire restent encore limités… jusqu’à présent.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter