La Loire propre pour l’été

Equipe_de_nettoyage.JPGSelon un communiqué de Total, la dépollution de la Loire est achevée. Près de quatre mois après la fuite de pétrole à Donges le 16 mars dernier et alors que commence la saison touristique estivale, la société annonce avoir nettoyé les derniers sites souillés par les 500 tonnes de fioul lourd.

Le coût de l’opération est estimé à 50 millions d’euros et 320 000 heures selon le “Figaro”. Les derniers lieux dépollués sont les quais industriels de la rive nord, l’île de la Maréchale et les enrochements de la ­Ra­mée.

Selon “20 Minutes”, 115 pêcheurs, maritimes et fluviaux, ont d’ores et déjà été indemnisés et une centaine d’autres dos­siers sont en cours. Si l’opération se termine avant les vacances, il reste une image ternie qui pourrait freiner le tourisme local.

Préjudice d’image

Michel Bahurel, maire de Paimboeuf, commune la plus touchée, explique dans “Ouest-France” que « Total a logiquement nettoyé. Mais ce n’est pas suffisant pour nous. Il reste des traces : le préjudice d’image. Nous souhaitons que Total gomme cette image ternie en participant à des actions positives ». Les associations écologistes reconnaissent comme Christophe Douget de “Loire vivante” que « le très gros du travail a été fait ». Il précise ensuite que les autorités doivent tirer la leçon ce cet incident.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter