Les Aulnaysiens ne veulent plus de l’usine d’amiante

seine_saint_denis.jpg17 ans après sa fermeture, le site du Comptoir des minéraux et matières premières (CMMP), une usine qui a exploité un atelier de broyage de minerais, notamment d’amiante, et qui est accusée d’être responsable de multiples cancers, se dégrade de plus en plus.

Une réunion organisée mercredi dernier par des associations a redonné de l’espoir aux habitants d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. “Cette fois, j’ai l’impression qu’on va y arriver“, a indiqué une dame au quotidien “Le Parisien” paru vendredi. Les personnes venues assister à la réunion ont voté deux motions adressées au préfet de Seine-Saint-Denis pour lui demander d’agir.

En octobre 2007, le préfet Claude Baland avait demandé au CMMP et à la société immobilière propriétaire du site d’élaborer un avant-projet de démolition-dépollution.

Un chantier de 2 millions d’euros

Pour que des substances nocives ne se dispersent pas durant la durée des travaux, les associations ont demandé un confinement total du site. Le CMMP qui refuse d’assumer un tel chantier estimé à 2 millions d’euros a obtenu du tribunal administratif de Cergy qu’il allège ses obligations.

Pour le nouveau maire de la commune, ceci est inacceptable. “Nous sommes pour une déconstruction dans les meilleures conditions“, a indiqué l’élu qui souhaite que le CMMP rembourse 2,6 millions d’euros, soit le coût du déménagement de l’école voisine de l’usine.

Publication prochainement d’un arrêté

Selon le quotidien, on indiquait à la Préfecture jeudi qu’un nouvel arrêté serait prochainement publié pour préciser les conditions du désamiantage et de la démolition du bâtiment.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter