La Manche cherche l’autonomie pour ses déchets

Manche.JPGLe département de la Manche peine actuellement à assumer la totalité de ses déchets ultimes. Mais la situation est en passe d’être réglée dans les prochaines mois grâce à l’ouverture d’un nouveau centre à Cuves.

La Manche compte actuellement trois centres d’enfouissement techniques. Joël Dufils, le responsable santé et environnement de la Ddass explique cette situation dans les colonnes de “Ouest-France”. “Le premier à Eroudeville, dans le Nord-Cotentin, accueille 150.000 tonnes de déchets par an. Le second situé dans le centre Manche en recueille pour sa part 70.000 et celui d’Isigny-le-Buat, avec son extension à venir, a l’autorisation d’en recevoir 65.000 par an“. Or, la Manche produit environ 320.000 tonnes de déchets chaque année.

Il devient donc indispensable d’ouvrir également un centre à Cuves comme cela est prévu. Joel Dufils précise qu’il “devrait être en service au second semestre 2008 et accueillera 75.000 tonnes de déchets chaque année“. Ainsi, le département devrait pouvoir traiter 360.000 tonnes de déchets chaque année.

La situation n’est cependant pas réglée de façon définitive. En effet, le responsable précise, “on fonctionnera en flux tendu avec très peu de souplesse. Au moindre problème sur l’un des sites, ou si le nombre d’habitants augmente notablement, on retombera dans le rouge“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter