• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Air
  • >
  • “Les Etats-Unis sont prêts à intégrer un accord international” de réduction des émissions de GES

“Les Etats-Unis sont prêts à intégrer un accord international” de réduction des émissions de GES

drapeau_usa.jpgDaniel Price, haut responsable de l’administration américaine, a indiqué hier que les Etats-Unis sont prêts à un accord international contraignant de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) si toutes les grandes économies en font autant.

Les Etats-Unis sont prêts à intégrer un accord international contraignant de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le cadre d’un accord par lequel toutes les grandes économies prendraient des engagements similaires“, a déclaré à l’AFP Daniel Price, conseiller du Président George Bush pour les affaires économiques internationales. Cet accord pourrait être annoncé début juillet, a-t-il précisé sans toutefois fixer de date.

Daniel Price, accompagné de Jim Connaughton, conseiller pour l’environnement du président américain, se trouve actuellement à Paris pour préparer la réunion des “Principales économies” polluantes qui sont responsables de 80% des émissions mondiales. La réunion devrait avoir lieu autour de la mi-avril dans la capitale française.

S’assurer l’adhésion des grandes économies

C’est très frustrant de voir en permanence suggéré que les Etats-Unis préfèrent des engagements volontaires : je veux le dire clairement, ce n’est tout simplement pas vrai“, a-t-il ajouté. Il a en rappelé que ces dernières années, les Etats-Unis avaient adopté des programmes contraignants de réduction de leurs émissions couvrant les huit principaux secteurs émetteurs.

Il est temps que le dialogue entre les Etats-Unis et l’Union européenne évolue. (…) Il faut travailler ensemble pour s’assurer de l’adhésion de toutes les grandes économies” à un accord.

Daniel Price a précisé que “la future administration ne jugera pas acceptable, ni politiquement, ni économiquement, un accord qui n’imposerait pas d’engagements aux économies en développement. Ce n’est ni démocrate ni républicain, c’est simplement réaliste“. Il a insisté sur le fait que d’ici 2020, “la Chine émettra deux fois plus de gaz à effet de serre que l’Amérique et l’Union européenne réunies“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter