Renault et Sita associés dans le recyclage

Casse_automobile.JPGJean-Louis Borloo a salué hier l’initiative commune du constructeur automobile français Renault et Sita (groupe Suez) de développer une filière commune pour le recyclage des véhicules hors d’usage à grande échelle.

Cette démarche s’inscrit pleinement dans l’esprit du Grenelle Environnement en proposant une solution innovante, mettant en avant les meilleures conditions économiques et écologiques pour le traitement et le recyclage des matériaux des véhicules en fin de vie. Il est aussi exemplaire par son ampleur”, commentait le ministre de l’Environnement.

En s’associant et en investissant fortement dans la société INDRA, engagée depuis de nombreuses années dans la déconstruction automobile, Renault et Sita garantissent en toute transparence l’atteinte des objectifs réglementaires en vigueur depuis janvier 2006, soit le recyclage de 85 % de la masse de chaque véhicule en fin de vie et la production d’un gisement fiable et pérenne des matières premières secondaires. Les partenaires s’engagent de plus à un objectif de 95 % en 2015 et pensent pouvoir créer à terme de l’ordre de 500 à 600 emplois directs.

Présent aux côtés du Président de la République hier dans le Nord-Pas-de-Calais, sur le site de Métaleurop, Jean-Louis Borloo s’est réjoui qu’une de ces unités de production vienne prochainement renforcer la zone « éco-industrielle » de ce site en cours de réindustrialisation.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter