Cinq nouvelles variétés d’OGM attendent une décision de Bruxelles

Ma__s.JPGEn réunion lundi, les ministres européens de l’Agriculture ont échoué à se mettre d’accord sur cinq nouvelles demandes d’autorisation de plantes OGM. C’est donc la Commission qui devra trancher.

Aucune majorité ne s’est donc dégagée lundi des débats sur l’autorisation éventuelle de cinq nouvelles plantes OGM en Europe, dont quatre variétés de maïs “hybrides” destinées à la consommation animale et humaine et une pomme de terre. Cette absence de majorité est l’illustration des divergences européennes sur le sujet.

Parmi les quatre variétés de maïs sur la sellette, trois sont produites par l’américain Monsanto et la dernière est propriété du suisse Syngenta. Quant à la pomme de terre, elle est issue des laboratoires allemands de BASF. Pour cette dernière variété, une demande avait déjà été déposée l’an dernier mais pour la culture en vue d’une utilisation industrielle.

C’est donc la Commission qui devra trancher la question des ces autorisations. On peut néanmoins s’attendre à un accord compte tenu du fait que la Commission s’appuie toujours sur l’avis de l’Agence européenne de sécurité alimentaire, (AFSA) qui a estimé que ces cinq produits ne présentaient pas de danger.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter