L’eau fait débat à Cognac

Cognac.JPGNouvel exemple de l’importance du débat sur l’eau dans la campagne des prochaines élections municipales. A Cognac, le candidat socialiste Michel Gourinchas estime même que ce sujet peut servir sa campagne.

Le débat délégation / régie est au coeur de la campagne des municipales à Cognac. Le syndicat intercommunal qui gère la distribution de l’eau dans la commune, le SIEAAC avait confié une délégation de service public à la Lyonnaise des Eaux en 1974. Ce contrat était valable jusqu’au 31 décembre 2007.

Le prix de l’eau à Cognac étant le plus élevé du département, la gauche estimait alors que cette échéance était l’occasion de passer à une exploitation en régie du réseau de distribution d’eau. Or, en octobre dernier, le SIEAAC a confié la mission à Veolia pour un contrat de douze ans, moyennant cependant une réduction du prix de l’eau. La ville avait alors été rebaptisé “Veognac” par certains.

Des visons opposées

Jérôme Mouhot, le maire actuel de la ville s’explique dans “les Echos”, “nous avons obtenu une réduction de 22% du prix de l’eau lors de la renégociation mais nous avons maintenu le système de concession car l’audit de 2006 a mis en évidence que c’était plus avantageux qu’une régie. Il ne s’agit pas d’un choix idéologique.”

Michel Gourinchas conteste ce point et estime quant à lui qu’un retour en régie serait plus avantageux. “Si nous arrivons à la mairie, nous étudierons la possibilité d’une dénonciation pure et simple du contrat conclu avec Veolia.” Selon l’équipe de campagne du candidat socialiste, le passage en régie ferait gagner 1 euros par mètre cube d’eau, soit une économie de 1,5 million par an.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter