Chalon chauffe à l’eau

usine_traitement_eau.JPGA Chalon en Saône-et-Loire, la Lyonnaise des Eaux innove en utilisant un process original de chauffage. La société utilise l’eau de rejet de la station d’épuration pour alimenter une pompe à chaleur. Une façon économique et écologique de chauffer les bâtiments.

“Le Journal de Saône-et-Loire” revient sur cette innovation de l’agglomération chalonnaise. Le Syndicat Intercommunal d’Epuration des Eaux de l’Agglomération chalonnaise, le SIEEAC, a pu, avec le soutien de la Commission européenne développé ce nouveau concept pensé par la Lyonnaise des eaux et, qui s’inscrit dans la politique environnementale de la commune.

Ainsi, afin de chauffer 350m² de bureaux, on récupère désormais l’eau de rejet de la station d’épuration. Cette eau pure à 98% et d’une température moyenne de 12° est filtrée puis réinjectée dans un circuit dépollué afin d’alimenter une pompe à chaleur.

Une solution écologique et économique

A l’heure où l’on calcule le bilan carbone de toute installation, celui de ce système de chauffage est huit fois moins important que celui d’une chaudière au fioul traditionnelle. Mais, au delà du bilan environnemental, le bilan économique était aussi mis en avant dans cette technique. En dépit d’un investissement de départ plus important, la pompe à chaleur étant plus chère qu’une chaudière classique, les coûts d’exploitation parlent d’eux-même. Là où il faut 6.149 euros par an pour une chaudière gaz, il ne faut plus que 2.029 euros pour l’exploitation de la pompe à chaleur qui présente également l’avantage de pouvoir rafraichir l’environnement l’été.

La Lyonnaise, à l’origine du process entend bien promouvoir cette nouvelle technologie développée par ses services et l’étendre à d’autres communes. Chalon est devenu le laboratoire des énergies nouvelles pour la Lyonnaise qui travaille sur d’autres techniques comme la récupération de l’énergie dissipée par les supresseurs d’air des stations. Ainsi, de nombreuses collectivités intéressées par le système ou encore des agences régionales de la Lyonnaise se rendent désormais à Chalon afin de visiter le site.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter