L’Allemagne pourrait ne pas parvenir à compenser l’abandon du nucléaire

centrale_nogent.jpgAlors que Sigmar Gabriel, ministre allemand de l’Environnement défend la sortie du pays du nucléaire, le patron du numéro trois de l’énergie en Allemagne a critiqué cette position.

Une pénurie géante nous menace“, a déclaré Hans-Peter Villis, patron du groupe d’énergie EnBW, filiale d’EDF, au quotidien allemand “Handelsblatt” paru hier.

Selon une étude citée par le journal, le pays risque de dépendre dès 2015 d’importations d’électricité. Les énergies renouvelables et la construction de centrales classiques ne devraient pas permettre de compenser la sortie du nucléaire.

Je prends ces avertissements très au sérieux“, a assuré Michael Glos, ministre allemand de l’Economie favorable au nucléaire.

Les 17 centrales nucléaires en activité en Allemagne doivent fermer d’ici 2020. Selon l’AFP, elles doivent être remplacées par des centrales au charbon dont la construction prend du retard.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter