Europe : réunion de la commission du développement durable

europe_drapeau.jpgLa commission du développement durable (DEVE) se réunira ce jeudi 10 janvier au siège du Comité des Régions. Trois projets d’avis majeurs y seront discutés. Le premier concerne le bilan de santé de la PAC tandis que les deux autres visent à élaborer une stratégie pour les problèmes de rareté de la ressource en eau et de sécheresse dans l’Union européenne ainsi que pour les problèmes de santé liés à la nutrition, la surcharge pondérale et l’obésité.

Seamus Murray, membre du conseil de Meath et de la collectivité régionale du Centre-Est (IE/UEN-AE), sera présent pour discuter de son projet d’avis sur le “Bilan de santé de la Politique Agricole Commune”. Il estime que la PAC a su évoluer pour relever les défis et s’adapter à des besoins changeants et qu’ “elle contribue de manière significative à la cohésion territoriale “. Ce projet d’avis rappelle la nécessaire prise en compte des différents systèmes de production et des spécificités régionales qui existent au sein de l’Union européenne.

Le projet d’avis “Faire face aux problèmes de rareté de la ressource en eau et de sécheresse dans l’Union Européenne” sera examiné lors de cette réunion. Pour Francisco Camps Ortiz, président du gouvernement de la communauté valencienne (ES/PPE) et rapporteur de ce projet d’avis, les régions et les communes doivent impérativement “?uvrer pour préserver et économiser la ressource en eau, ainsi que pour réduire les pertes“. Vicente Rambla Momplet, premier vice-président de la communauté valencienne, remplacera ce dernier pour la seconde discussion du projet d’avis.

Mario Magnani, vice président du Conseil régional du Trentin Haut-Adige/Tyrol du Sud (IT/ALDE), présentera son projet d’avis “Une stratégie européenne pour les problèmes de santé liés à la nutrition, la surcharge pondérale et l’obésité”. Dans celui-ci, M. Magnani insiste sur l’implication des régions européennes en vue d’élaborer des projets d’application pour limiter les dommages causés par une mauvaise alimentation.

L’adoption finale de ces avis par le Comité est prévue lors de la session plénière des 6 et 7 février.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter