Les taxis tokyoïtes deviennent non-fumeurs

cigarette.jpegDepuis hier, la plupart des taxis de Tokyo sont devenus non-fumeurs. Selon les entreprises de taxis, cette décision répond à une “demande des passagers”.

Quelque 52.000 taxis qui représentent 95% de ceux qui circulent dans la capitale sont désormais non-fumeurs.

Nous avons agi à la suite d’une demande des passagers” qui souhaitaient que la cigarette soit interdite dans les taxis, a expliqué un porte-parole de l’Association des Taxis de Tokyo à l’AFP. “La plupart des autres moyens de transports étaient déjà devenus non-fumeurs et les taxis restaient à la traîne“.

Toutefois, les taxis indépendants de Tokyo pourront, s’ils le souhaitent, autoriser leurs passagers à fumer.

2 millions de décès

Au Japon, il est déjà interdit de fumer dans les lieux publics ainsi que dans certaines rues en ville. Néanmoins, les bars et restaurants restent fumeurs.

Après que l’interdiction de fumer dans les bars et restaurants soit effective depuis le 1er janvier en France, en Allemagne et au Portugal, le parlement turc a adopté jeudi dernier une loi interdisant de fumer dans les bars et restaurants, “une révolution dans un pays considéré comme un bastion des fumeurs“.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), chaque année dans le monde, plus de deux millions de personnes meurent à cause du tabac.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter