Une partie du littoral français sous les eaux…

Camargue_1.JPGLa fonte des glaces du Groenland s’accélère, avec un réel impact sur le niveau des mers et océans. Selon une récente étude scientifique, cette accélération expose le littoral français à d’importants risques d’inondations.

“Le Figaro” revient sur cette étude publiée ce week-end dans la revue Nature Geoscience, qui explique que le niveau des océans pour augmenter de 1,60 m au cours du 21e siècle, ce qui représente une hausse beaucoup plus importante que les 18 à 58 cm prévus initialement.

Cette annonce remet donc en cause toutes les prévisions et études de vulnérabilité du littoral français. Les risques sont donc réévalués. Roland Paskoff, professeur émérite à l’Université lumière de Lyon, explique dans les colonnes du quotidien qu’il faut compter sur “une accélération de l’érosion sur les falaises et les plages, au renforcement de la salinisation des estuaires et à la réduction du volume des nappes phréatiques d’eau douce“.

Des prévisions difficiles

Les zones les plus exposées sont donc les deltas des fleuves, les littoraux à lagunes et les marais maritimes. Géographiquement, sont concernées les côtes du Pas-de-Calais, du Cotentin, de la Loire-Atlantique, de la Vendée, de la Charente-Maritime, de la Gironde et enfin de la Camargue.

Mais qu’en est -il des prévisions ? Anny Cazenave, du centre national d’études spatiales, s’explique, toujours dans le Figaro. “On observe même par endroits des hausses ou des baisses allant jusqu’à 2 cm par an! La très grande complexité du phénomène fait que l’on est aujourd’hui incapable de faire des prévisions fiables à l’échelle des systèmes côtiers“. De plus, la situation est compliquée par le fait que les terrains bas ne se comportent pas tous pareils face à la montée des eaux.

La Camargue, la plus exposée

Il semble néanmoins que la Camargue soit la zone la plus exposée. Protégée jusqu’à présent par des cordons de dunes, ces dernières reculent malgré tout sous l’assaut des vagues pendant les tempêtes. Mais, elles finissent par se reformer un peu plus loin pour assurer une nouvelle défense. En l’absence de dunes, de nouvelles digues devraient être construites.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter