Total ne pourra pas être absent “du charbon propre et du nucléaire”

total_logo.jpgChristophe de Margerie, directeur général du groupe pétrolier français Total, a indiqué dans un entretien accordé au quotidien économique “Les Echos” paru hier que dans le futur, sa société devra fournir des énergies comme le charbon propre et le nucléaire. Il a ajouté qu’il n’avait pas l’intention de participer au capital du groupe nucléaire Areva.

Dans vingt ans, je ne vois pas comment nous pourrions être absents du charbon propre et du nucléaire. Mais tout ceci nécessite une longue préparation, importe une réflexion sur les partenariats, les coopérations qui pourraient voir le jour“, a-t-il déclaré au quotidien.

Concernant une éventuelle participation de Total au capital d’Areva, Christophe de Margerie a indiqué : “Ce n’est pas notre intention. Stratégiquement, Total n’est pas intéressé par des prises de participation minoritaire dans des sociétés industrielles“.

Le pétrole “n’est pas très cher”

Pour le directeur général du groupe pétrolier, “le baril à 90 dollars, ce n’est pas très cher“. Selon lui, les prix ne risquent pas de baisser brutalement car “structurellement nous sommes entrés dans un système de prix élevés“.

Concernant une éventuelle offre publique d’achat (OPA) sur son groupe, Christophe de Margerie a répondu : “Si Total était vraiment menacé, le prix de l’action serait plus élevé ! Clairement, ce n’est pas le cas. Une OPA n’est techniquement pas impossible mais, dans les faits, irréaliste“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter