Nucléaire : signature d’un accord de coopération entre la France et la Libye

choozA.jpgLundi soir, le président français Nicolas Sarkozy et le chef d’Etat libyen Mouammar Khadafi ont signé un accord de coopération dans le nucléaire civil.

Selon le quotidien “Le Monde” paru aujourd’hui, la France et la Libye ont signé un “mémorandum” qui prévoit à terme “la fourniture d’un ou plusieurs réacteurs nucléaires pour le dessalement de l’eau de mer”.

L’eau potable est rare en Libye, donc l’objectif c’est de permettre la désalination de l’eau de mer” par l’énergie nucléaire, a indiqué Claude Guéant, secrétaire général de la présidence française à la presse, précisant qu’il s’agissait d’un “objectif” car “il y a encore beaucoup de travail à faire” pour “étudier la faisabilité” de ce projet.

Selon l’Elysée, cet accord couvre la formation, la “mise en place de l’arsenal législatif, réglementaire et administratif“, “la fourniture d’un ou plusieurs réacteurs nucléaires pour le dessalement de l’eau de mer” et le “soutien à l’exploration et à l’exploitation de l’uranium“.

D’importants contrats pour les entreprises françaises

Selon “Le Monde”, Areva-T&D aurait signé un contrat de 300 millions d’euros pour le renforcement du réseau de distribution d’électricité libyen.

Seif Khadafi, fils de Mouammar Kadhafi, a indiqué au quotidien ” Le Figaro” que Suez et Veolia auraient remporté d’importants contrats “dans le domaine de l’environnement“. Le groupe GDF aurait, quant à lui, signé un accord dans le domaine de la formation.

En signant cet accord concernant le nucléaire, la France devient le premier pays à envisager de livrer la technologie à la Libye depuis que ce pays a renoncé, il y a 4 ans, à son programme d’armes de destruction massive. Les Etats-Unis, qui ont retiré la Libye de la liste des pays soutenant le terrorisme, ont indiqué en début de semaine qu’ils n’avaient pas d’objection.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter