Alstom veut toujours fusionner avec Areva

alstom_logo.JPGMalgré l’opposition d’Anne Lauvergeon, présidente du directoire d’Areva, Patrick Kron, PDG d’Alstom, a indiqué qu’il souhaitait que sa société se rapproche du groupe nucléaire pour créer un “champion français de l’énergie”.

Je pense que nous avons l’occasion de créer un champion français de l’énergie capable de rivaliser avec les géants américain, allemand et japonais dans toutes les formes de production de l’électricité“, a déclaré Patrick Kron sur Europe 1.

La France a réussi à le faire dans d’autres domaines, proche des nôtres, Total/Elf, Gaz de France/Suez. Pourquoi ne pas le faire dans le domaine de la génération de l’électricité ?“, a-t-il ajouté.

Après la signature d’un contrat de 8 milliards d’euros en Chine, Anne Lauvergeon indiquait sur la même radio qu’il était “beaucoup plus intéressant de développer Areva sur ses bases et ses forces propres“, écartant l’idée de l’arrivée d’une autre société au capital du groupe qu’elle dirige.

Cela traduit une divergence d’appréciation, entre certains qui pensent qu’Areva a vocation à se développer seul et moi, qui pense que l’on a l’occasion, en nous rapprochant, de créer un vrai acteur mondial concurrent“, a indiqué le PDG d’Alstom.

Un rapprochement entre le groupe nucléaire français et le groupe de transports et d’énergie est l’un des schémas de refonte du capital du groupe nucléaire étudié par l’Elysée.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter