L’hydrogène pourrait devenir une source d’énergie “presque ordinaire”

pile_combustible.jpgD’ici 2030, aidé par une flambée des prix du pétrole et le réchauffement climatique, l’hydrogène pourrait devenir une source d’énergie “presque ordinaire dans notre vie quotidienne”.

On souhaite que ces technologies passent dans le monde réel dans 10 à 20 ans“, a déclaré à l’AFP Philippe Mazabraud, responsable des laboratoires polymères et composites pour le stockage de l’hydrogène au centre du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) du Ripault, en Indre-et-Loire.

L’hydrogène, qui peut être produit à partir du gaz naturel, du charbon, de l’eau ou de la biomasse, ne rejette pas de gaz à effet de serre (GES). Il peut être utilisé dans les transports après stockage dans des réservoirs, ou localement, dans des bâtiments, avec des unités de production sur place.

Téléphones portables, électricité, voitures…

Selon les spécialistes, d’ici deux à trois ans, “les téléphones portables commenceront à être équipés de piles à combustible, l’électricité produite grâce à l’hydrogène permettra de chauffer des bâtiments, et des flottes de voitures commenceront à rouler régulièrement avec cette source d’énergie“.

En Europe, et même à l’échelle mondiale, la France, est présente et a des résultats à proposer“, a indiqué Pierre Serre Combe, chef du programme Technologies de l’hydrogène au CEA. Même si les matériaux restent l’un des verrous les plus importants à faire sauter, il a souligné que ces dernières années le CEA avait réalisé des progrès dans leur conception.

Depuis 2000, le poids et le coût des plaques spéciales destinées aux piles à combustible ont baissé de 90%. Aujourd’hui, le CEA souhaite diviser par deux dans les 3 ou 4 prochaines années la quantité de platine, un élément très cher qui entre dans leur composition.

Développement industriel

Dans le cadre de ces programmes, dès le mois de septembre prochain, une école de Saint-Pierre-des-Corps, en Indre-et-Loire, sera équipée du premier démonstrateur français de cogénération. Ce générateur de 5 kW fournira de l’électricité et de la chaleur.

Un projet avec le constructeur PSA a, quant à lui, permis de mettre au point une pile à combustible compatible avec les contraintes techniques des automobiles, qui sont très exigeantes.

Les experts préviennent que ces progrès ne doivent pas faire oublier que les obstacles à un développement industriel sont encore nombreux.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter