A la conquête de l’or bleu

fotolia_1655037.jpgCe sont aujourd’hui près de 1,4 milliards de personnes qui n’ont pas accès à l’eau potable et cette quête de “l’or bleu” peut engendrer au niveau mondial des conflits de diverses natures.

Dans son édition de dimanche, le quotidien Sud-Ouest revient sur la difficile question de l’accès à l’eau potable dans le monde. Dans ce dossier, le quotidien rappelle que l’eau sur terre est composée à 97% d’eau salée, 2% est présente sous forme d’iceberg ou de glacier et seul 1% représente l’eau douce utilisable par les hommes. C’est pour dire à quel point il s’agit d’une denrée rare.

Et les chiffres sont alarmants puisque ce sont 508 millions de personnes qui ont soif chaque jour, 1,4 milliard qui vivent sans eau potable, 2,4 milliards de personnes qui vivent sans installations sanitaires et 4 milliards qui attendent le raccordement à un réseau d’assainissement.

180 milliards de dollars nécessaires

Le problème est avant tout économique puisque ce sont 180 milliards de dollars réinjectables chaque années qui seraient nécessaires afin de raccorder toutes ces personnes à un système d’assainissement. Or, moins de 1% des budgets africains et moins de 3% des budgets d’Amérique latine sont consacrés à ce problème, et ce sont ainsi près de 5 millions de personnes qui meurent chaque année à cause de l’eau contaminée.

Cette quête de “l’or bleu” peut également tuer de façon indirecte, via les conflits qu’elle génère. En effet, près d’un tiers des Etats ont leurs frontières délimitées par des cours d’eau ou des lacs. L’accès à cette eau peut alors provoquer des tensions pouvant dégénérer en conflit armé. Il est donc urgent de préserver cette denrée rare et de trouver des solutions afin de la rendre consommable par tous.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter