Michel Barnier souhaite un plan de pêche durable

filets_peche.jpgMichel Barnier, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche a confirmé hier l’instauration d’une “éco-contribution” de 1 à 2% sur le prix de vente du poisson, afin de compenser la hausse du gazole.

Interrogé par Canal +, le ministre expliquait hier qu’il est nécessaire que la pêche « fasse attention à la ressource qui est limitée, comme le thon rouge et d’autres espèces… (on a besoin) de moteurs qui consomment moins de gazole et peut-être plus d’autres carburants et de pêcheurs qui soient payés correctement (…) Je veux faire un plan de pêche durable ».

Il a alors précisé que “pour financer ce plan (…), je vais faire utiliser plusieurs sources de revenus: des crédits européens, des crédits nationaux et nous allons instituer une éco-contribution” sur le poisson (…) Je ne peux pas dire le montant aujourd’hui », mais il n’a cependant pas contredit le montant évoqué de 1 à 2% du prix de vente.

Pour quelques centimes de plus…

Michel Barnier justifie son projet en estimant que « quelques centimes de plus pour être sûr d’avoir une pêche durable, une pêche française au lieu d’importer 70 à 75% de nos produits de pêche, cela vaut le coût“.

Enfin, interrogé sur le sujet de la réforme de la PAC, le ministre la souhaite « plus équitable et plus durable ». Il estime qu’elle doit servir à aider certains exploitants agricoles, plus particulièrement les éleveurs ovins, l’agriculture biologique et les territoires fragiles.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter