Renforcer la coopération énergétique entre l’Europe et le Turkménistan

electricite_poteau.JPGLes 14 et 15 novembre, Andris Piebalgs, membre de la Commission en charge de l’énergie, s’est rendu en visite officielle au Turkménistan pour poursuivre les échanges avec les autorités turkmènes au sujet des possibilités de renforcer la coopération énergétique.

Je trouve très encourageants les signes d’ouverture émanant du Turkménistan en ce qui concerne les possibilités pour les entreprises européennes du secteur de l’énergie d’accroître encore leur présence dans le secteur de l’énergie au Turkménistan, notamment dans la prospection de gaz offshore”.

“Les possibilités et le cadre d’investissement ont été présentés en détail par les autorités turkmènes pendant la visite et j’invite nos entreprises à soumettre des propositions concrètes. Parallèlement, nous continuerons au niveau des experts les discussions sur la meilleure manière de formaliser le cadre de la coopération énergétique UE – Turkménistan ainsi que l’évaluation du corridor énergétique via la mer Caspienne et la mer Noire“, a déclaré Andris Piebalgs au terme de sa visite.

Andris Piebalgs a rencontré le Président Gurbanguly Berdimuhammedov, le ministre des affaires étrangères Rashid Meredov, le vice-premier ministre Tachberdy Tagiev, le ministre du pétrole et du gaz Baymyrad Khodzhamuhamedov, le ministre de l’économie Hojamyrat Geldimyradow ainsi que d’autres ministres et des représentants du secteur de l’énergie.

Evolution future des marchés européens du gaz

Le commissaire a prononcé un discours à la 12ème conférence internationale du pétrole et du gaz du Turkménistan. Andris Piebalgs était accompagné par des représentants du secteur européen du gaz et du pétrole.

Diverses réunions qui se sont tenues à Ashgabat ont permis d’examiner l’évolution future des marchés européens du gaz, de s’informer de l’évolution du secteur de l’énergie au Turkménistan et d’évaluer les manières d’accroître l’approvisionnement en gaz, y compris l’approvisionnement direct, de l’UE au départ du Turkménistan. La coopération énergétique avec le Turkménistan ne se limite pas au secteur du gaz, le commissaire et le président ont également abordé les possibilités de coopération en matière d’énergies renouvelables.

Le commissaire a souligné l’importance d’un environnement commercial général stable, transparent et non-discriminatoire dans le pays pour attirer les investissements de pays tiers. Il a également été question pendant ces réunions de l’assistance technique fournie par l’UE, qui se concentre par exemple sur les réformes économiques et sociales, les réformes de l’enseignement et du droit.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter