Les experts du Giec se réunissent à Valence

soleil_fusion.jpgDepuis hier, les experts du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (Giec) sont réunis à Valence, en Espagne, jusque samedi, pour valider la synthèse du 4e rapport sur le changement climatique.

Le Giec, qui a été récompensé par le Prix Nobel de la Paix 2007 avec Al Gore, doit approuver les conclusions des trois rapports rendus publics depuis janvier. Il publiera le 17 novembre prochain un “résumé à l’intention des décideurs“.

Selon le Giec, la température mondiale devrait augmenter de 1,1 à 6,4°C par rapport à 1980-1999 d’ici 2100. Selon les experts, l’augmentation moyenne devrait être comprise entre 1,8 et 4°C. Le Giec a également indiqué que l’activité humaine émettrice de gaz à effet de serre (GES) était responsable des augmentations de température déjà constatées.

Le message aux décideurs politiques est clair: le changement climatique est en cours et il est essentiellement causé par l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre due aux activités humaines“, a déclaré Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention de l’ONU sur le climat (UNFCCC). “Ne pas reconnaître l’urgence de ce message et la nécessité d’agir serait irresponsable et criminel“.

Un rapport critiqué

Le rapport de synthèse, qui sera présenté samedi prochain en présence de Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations unies, devra résumer les quelque 2 500 pages des trois rapports publiés depuis janvier en un document de 25 pages. Le document devra éclairer les décisions de la communauté internationale dans sa lutte contre le changement climatique.

Avant la publication du résumé du Giec, certains le critiquent déjà. Par exemple, pour le scientifique britannique James Lovelock, “même les pires prédictions du Giec sous-estiment la sévérité du changement climatique“. Pour James Hansen, de l’Institut Goddard de la Nasa pour les études spatiales à New York, le Giec ne prend en compte les recherches les plus récentes, qui montrent que le réchauffement planétaire progresse encore plus vite que ne l’indiquent ses travaux.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter