La Chine interdit l’exportation d’un jouet contenant une substance toxique

chine_drapeau.jpgSuite au retrait des marchés étasunien et australien d’un jeu “made in china”, les autorités chinoises ont suspendu les exportations de ce jouet.

La Chine a suspendu les exportations de jouets vendus sous le nom d’Aquaperl en France. L’agence officielle Chine nouvelle a rappelé dès mercredi aux Etats-Unis 4,2 millions d’exemplaires du jeu.

Plusieurs enfants ont été hospitalisés après avoir ingéré des billes du jeu : aux Etats-Unis, deux enfants ont perdu connaissance, deux autres sont tombés dans le coma en Chine et trois enfants australiens ont perdu connaissance. Non seulement le jouet a été retiré de la vente aux Etats-Unis, mais également en Australie, à Hong Kong, à Singapour et en Malaisie.

Moose Enterprises, le fabriquant australien du jeu, a indiqué que le jeu était fabriqué à Shenzhen, dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine, et qu’il était distribué dans 40 pays.

Un précurseur du GHB

Le produit, contient du 1,4-butanédiol, un produit qui se présente sous forme de liquide visqueux incolore et qui est utilisé dans des industries chimiques pour la fabrication de résines et de polyesters.

Le 1,4-butanédiol est un précurseur du GHB (acide gamma-hydroxybutyrate), également connu sous le nom de “drogue du viol“, c’est-à-dire que le 1,4-butanédiol peut être transformé par l’organisme en GHB. L’ingestion de cette substance peut provoquer des pertes de conscience, des étourdissements, une dépression respiratoire, un coma, ou même le décès.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter