Christine Lagarde va convoquer les sociétés pétrolières

essence.jpgHier, Christine Lagarde, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi, a annoncé qu’elle allait convoquer “l’ensemble des sociétés pétrolières actives en France” à Bercy pour discuter de leur stratégie.

Ce que j’ai décidé de faire, compte tenu de l’évolution du marché, c’est de convoquer l’ensemble des sociétés pétrolières (…) pour dialoguer avec (elles)” et évoquer “la manière dont (elles) répercutent les hausses, la façon dont (elles) envisagent de les lisser” et pour parler des “engagements de modération” que ces pétroliers “sont prêts à prendre” pour “favoriser les Français“.

Christine Lagarde souhaite “éviter en particulier des dérapages de marges“. “Ce qui est important, c’est surtout qu’on ait un phénomène de lissage et non d’anticipation des hausses, et qu’on n’ait pas de gonflement des marges, ce serait intolérable“, a-t-elle ajouté. Elle a ajouté qu’elle souhaitait discuter avec eux “de la manière dont ils remplissent” leurs engagements et “dont ils entendent les poursuivre et les développer“.

Augmentation de la demande

Jugeant la “situation douloureuse“, Christine Lagarde a estimé qu’il n’y avait “aucune raison que le pétrole baisse“. Elle a ajouté que le pétrole était “une denrée qui va devenir de plus en rare“, que “la demande est de plus en plus forte“, ce qui va entraîner une hausse des prix.

La ministre a également promis que la prime à la casse annoncée par le président Nicolas Sarkozy pour “inciter les Français à choisir des véhicules plus propres” serait “en vigueur dès cet hiver“. Cette prime à la casse financée par l’écopastille, concernera les grosses voitures, les voitures polluantes et les 4×4, a-t-elle précisé.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter