Nicolas Sarkozy ne souhaite pas renoncer au nucléaire

nucleaire02.jpgLors du “Grenelle de l’environnement”, Nicolas Sarkozy, président français, a indiqué “qu’il est illusoire en France de vouloir relever le défi du climat, notre premier défi, sans l’énergie nucléaire”.

Cela ne signifie évidemment pas que le nucléaire soit la solution unique au défi climatique. Notre première priorité est de réduire notre besoin d’énergie“, a déclaré le chef de l’Etat. “L’objectif est d’améliorer de 20% notre efficacité énergétique en 2020. Notre deuxième priorité de viser un objectif de plus de 95% d’énergie électrique sans effet sur le climat, c’est-à-dire sans carbone. C’est à mes yeux, le seul objectif pertinent pour lutter contre les défis climatiques“.

Même si Nicolas Sarkozy a indiqué qu’il ne souhaitait pas construire de nouveaux sites nucléaires, il a précisé “que nous ne devons pas renoncer à cette énergie“.

Développer les énergies renouvelables

De la même façon que nous avons le programme national nucléaire a été lancé en 1974 pour réduire notre dépendance énergétique, je veux engager un programme national des énergies renouvelables, avec la même ambition. Je veux faire de la France le leader des énergies renouvelables, au-delà de l’objectif européen de 20% de notre consommation d’énergie en 2020“, a ajouté le président français.

Pour autant, je suis contre une forme de précipitation qui se traduit finalement par la dégradation de l’environnement. Nous ferons les éoliennes prioritairement sur les friches industrielles, et loin des sites emblématiques. Nous devons revoir la politique de soutien aux biocarburants pour l’avenir et sans remettre en cause les engagements pris. Je souhaite que la priorité soit donnée au développement des biocarburants de deuxième génération plus pertinents face au défi environnemental et alimentaire“.

Nicolas Sarkozy a précisé que “la priorité sera donnée aux territoires où la notion d’indépendance énergétique a du sens”.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter