Le chauffage “écolo” reste trop cher

maisonverte.jpgSelon une enquête de Batim-Etudes commanditée par l’association des professionnels pour un chauffage durable “Energies et Avenir”, plus des deux tiers des particuliers qui font construire une maison souhaitent installer un chauffage à énergie renouvelable, mais y renoncent en raison du surcoût.

68% des personnes ayant fait construire leur maison au cours du premier semestre de cette année auraient préféré recourir à une solution utilisant la géothermie/pompe à chaleur ou solaire, “alors que ces deux solutions ne représentent que deux installations sur dix“, a indiqué l’étude. “Dans près de 80% des cas, la raison du renoncement au système souhaité est financière“.

Le recours systématique au chauffage électrique direct va limiter notre capacité à faire baisser les émissions de CO2 dans le bâtiment, car l’électricité utilisée pour le chauffage vient principalement des centrales thermiques. Le chauffage central à eau chaude permet au contraire le développement des énergies renouvelables et accompagne les efforts consentis en matière d’isolation des logements“, a expliqué Hervé Thelinge, président d’Energies et Avenir.

Choix en fonction du coût

Les particuliers et les constructeurs/promoteurs choisissent leur mode de chauffage en fonction du coût. “Lorsqu’on évoque le chauffage que l’on aurait souhaité installer, hors contraintes financières ou techniques, les motivations sont bien différentes : la protection de l’environnement est citée en premier (60%) pratiquement à égalité avec le coût global (55%), c’est à dire celui qui prend en compte la rentabilité à long terme. Viennent ensuite la notion de confort (17%), puis de manière plus anecdotique les notions de simplicité (7%) d’esthétique (3%) ou de modernité. L’économie réalisée à l’installation devient en outre le dernier critère“.

Les promoteurs privés installent majoritairement du chauffage électrique direct (dans 70 % des cas) alors que les promoteurs publics préfèrent du chauffage au gaz ou au fioul (presque 7 fois sur 10 également). Ces choix sont très ancrés dans les pratiques professionnelles puisque 6 à 7 fois sur 10, aucune autre solution de chauffage n’a été étudiée“.

Selon les promoteurs, l’installation de chauffage idéale utiliserait la géothermie/pompe à chaleur air-eau, le chauffage solaire ou le chauffage individuel au gaz ou au fioul. “Dans ce palmarès, les systèmes électriques directs sont cités en dernier. De la même manière, les différents promoteurs se rejoignent sur les qualités d’un chauffage performant qui doit être confortable (61%), permettre une facture minimum (49%) et utiliser les énergies renouvelables (30%)“.

> Pour en savoir + : Etude complète

  • facebook
  • googleplus
  • twitter