RWE investit dans l’éolien en Normandie

rwe.jpgCe week-end, RWE Power a officiellement commandé deux nouveaux parcs éoliens : l’un à Tourville-la-Chapelle et l’autre à Gouchaupré, en Normandie. La capacité des deux sites est de 20 mégawatts, pour un investissement de 24 millions d’euros.

Nous faisons quelque chose pour protéger le climat et conserver des ressources d’énergie primaires. C’est pour cela que le développement des énergies renouvelables est une priorité pour nous“, a déclaré Gerd Jäger, Président RWE Power. “Ces deux parcs éoliens sont les premiers de nos projets éoliens en développement en France, qui auront une capacité totale de 200 mégawatts“, a-t-il ajouté. La société va investir massivement ces prochaines années, surtout dans l’éolien, l’hydroélectrique et la biomasse.

Une année a été nécessaire pour construire les 8 turbines. Chaque éolienne, d’une hauteur de 125 mètres a une puissance de 2,5 mégawatts. L’électricité produite pourra couvrir les besoins annuels d’au moins 14 500 foyers. Les deux nouveaux parcs éoliens font que RWE possède une capacité d’énergie renouvelable totale de 65 mégawatts en France. En Aveyron, dans le sud-ouest de l’hexagone, l’un des plus grands parcs éolien onshore français doit être construit. Dans une joint venture avec Total, environ 100 millions d’euros seront levés pour construire des usines qui fourniront 90 mégawatts.

Des projets européens

RWE Power construit actuellement deux parcs éoliens, qui fourniront près de 70 mégawatts en Pologne. Le groupe allemand augmentera sa capacité éolienne en Espagne, alors que la filiale britannique RWE npower projette de construire de nouveaux sites éolien onshore et offshore. “Nous investissons pour développer nos énergies renouvelables où il y a un sens économique et écologique. Donc cherchons les sites adéquats dans toute l’Europe“, a ajouté Gerd Jäger.

Cette année RWE Power a déjà commandé sa première usine de biogaz, sur le site de Grevenbroich-Neurath. La compagnie construit également une nouvelle centrale hydroélectrique, en investissant plus de 70 millions d’euros à Albbruck-Dogern. Le site est situé sur le Rhin supérieur entre le Lac Constance et Bâle. “Le développement des énergies renouvelables joue un rôle clé dans notre stratégie de protection du climat. Pourtant, si vous prenez vraiment la protection de climat au sérieux, vous devez impliquer toutes les sources d’énergie“, a indiqué Gerd Jäger.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter