Le WWF souhaite promouvoir les quartiers durables

images_1.jpgSelon un communiqué du World Wide Fund for Nature (WWF), l’organisation a assuré la promotion de son concept de quartiers durables, “One Planet Living – Vivre avec une seule planète” en Suisse .

Les changements climatiques sont l’un des défis majeurs de notre époque. Leurs conséquences non seulement environnementales, mais aussi économiques et sociales représentent une grave menace pour les sociétés. A cela s’ajoute le fait que l’humanité consomme les ressources naturelles à un rythme bien trop rapide pour que la Terre parvienne à se régénérer.

Réduire l’impact sur la planète

Suite à ce constat, le WWF et l’ONG britannique BioRegional ont lancé, en 2004, le programme “One Planet Living – Vivre avec une seule planète”. Cette initiative a pour but de démontrer qu’il est possible de vivre confortablement avec une empreinte écologique d’une seule planète. En effet, la plupart des pays industrialisés exercent un impact bien trop fort, tels que les Etats-Unis, la Norvège, les Emirats arabes unis, ou la Suisse qui consomme pas moins de 2,9 planètes. “OPL prend en compte toutes les dimensions de notre vie quotidienne et garantit à chacun une qualité de vie suffisante dans les limites naturelles de la planète“, souligne Gaël Léopold, coordinateur OPL pour l’Europe francophone au WWF International.

Le WWF et BioRegional veulent créer un réseau mondial de quartiers durables “One Planet Living”. Comme le montre notamment l’expérience réussie de BedZed, (Beddington, GB), les deux organisations collaborent avec succès avec des particuliers, des entreprises privées et des partenaires publics.

Naissance des premiers quartiers OPL

A l’heure actuelle, des quartiers OPL voient le jour un peu partout dans le monde, en Chine, en Australie, en Afrique du Sud, au Portugal. Le WWF a décidé de promouvoir “One Planet Living” en Suisse. “Nous poursuivons des buts ambitieux: nous voulons réduire l’empreinte écologique de notre pays de 15% d’ici 2015“, explique Catherine Martinson, directrice du travail régional au WWF Suisse.

Les premiers quartiers OPL pourraient voir le jour à Genève, où les Vergers, La Chapelle/les Sciers, MICA, la Praille/Acacias et le site d’Artamis pourraient être construits selon les principes OPL. Ayant étudié les plans directeurs de quartiers, Françoise Chappaz, secrétaire régionale du WWF Genève, estime que les conditions pour une labellisation sont en partie remplies. “Nous avons donc toutes les raisons d’être optimistes, d’autant que les premiers contacts avec les maires concernés ont rencontré un intérêt certain“, note-t-elle.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter