Uranium : le Niger réclame plus d’argent à Areva

Mahamadou Issofou, président du Niger (crédit Rama)

Le bras de fer continue au Niger entre Niamey et Areva. La République du Niger veut augmenter la redevance perçue par l’Etat sur l’exploitation de l’uranium pour la faire passer de 5,5% du chiffre d’affaires à 12%.

Un millier de manifestants selon la police se sont rassemblés samedi devant le siège d’Areva à Niamey, pour réclamer que le groupe français de l’énergie paye davantage d’impôts aux autorités du pays. Aucun accord n’a pour l’heure été trouvé malgré de longues négociations menées avec le président nigérien Mahamadou Issofou, au sujet de l’exploitation des mines d’uranium du pays et de la rente que le Niger souhaite revaloriser.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • stf

    « Lorsqu’on a quasiment un seul fournisseur, c’est ce qui arrive. »
    Non : lorsqu’on arnaque tout un peuple, un jour il demande des comptes.
    Et ils ont bien raison les nigériens. Bonne chance à eux.

  • Bioclim

    Et qu’Areva ne fasse pas sa mijaurée
    Lorsqu’on a quasiment un seul fournisseur, c’est ce qui arrive.
    De toutes façons l’électricité augmentera quoi qu’on fasse