Accueil / Actualité / Energie / Electricité: 35 à 50 euros de plus sur la facture
Prise de courant d'électricité

Electricité: 35 à 50 euros de plus sur la facture

ElectricitéPhilippe Martin, le tout nouveau ministre de l’Ecologie a réalisé hier sa première annonce forte… et particulièrement impopulaire. Le gouvernement proposera dès aujourd’hui à la Commission de régulation de l’Energie une hausse moyenne des tarifs de l’électricité pour les ménages de 5% pour le 1er août prochain. Cette hausse sera ensuite suivie d’une autre, équivalente, le 1er août 2014.

A l’issue d’une réunion avec des associations de consommateurs, Philippe Martin, le ministre de l’Ecologie a annoncé que “le gouvernement a décidé de lisser, sur plusieurs années, les hausses de tarifs nécessaires à la couverture des coûts d’EDF, prévue par la loi, afin de protéger autant que possible, le pouvoir d’achat des ménages“. Ces hausses prévues devront être présentées aujourd’hui au Conseil supérieur de l’énergie et à la CRE.

35 à 50 euros de plus en moyenne

Le gouvernement prévoit donc une première hausse de 5% au 1er août prochain, suivie d’une seconde équivalente le 1er août 2014. Même forte, cette hausse est moins importante qu’attendue, la CRE ayant recommandé une hausse de 6,8% à 9,6% au 1er août, puis un rattrapage de 7,6%. Mais, cela reste toutefois la plus forte hausse enregistrée ces dix dernières années.

Suite à ces nouvelles hausses, la facture moyenne des ménages augmentera en moyenne de 35 euros, et de 50 euros lorsque les foyers se chauffent uniquement à l’électricité. Cette nouvelle révision porte à 14,1%, la hausse des prix de l’électricité ces sept dernières années.

Mais cela risque de ne pas suffire. La CRE annonce depuis longtemps une augmentation prévisible de 30% des prix de l’électricité entre 2012 et 2017, hausse nécessaire pour couvrir la hausse des charges d’EDF, et plus particulièrement celles indispensables à l’entretien de la sûreté du parc nucléaire français, mais aussi pour financer le développement des énergies renouvelables.

Maigre compensation, un geste va être fait à l’égard des petits consommateurs en révisant à la baisse les abonnements de faible puissance souscrits par de très nombreux ménages.