Le sac des femmes : une bombe bactériologique

Sac à mainPeter Barratt, responsable technique à l’Initial  Washroom Hygiene, au Royaume-Uni, s’est intéressé au sac des femmes. Et les conclusions de son étude, publiées dans le Daily Mail, sont édifiantes. Le sac des femmes contiendrait plus de bactéries que la cuvette des toilettes !

Le sac à main de certaines femmes serait une véritable bombe bactériologique. C’est la conclusion d ‘une étude menée par Peter Barratt, de l’Initial Washroom Hygiene. Selon lui, un sac sur cinq constituerait une menace pour la santé. Et, parmi les plus dangereux, les sacs en cuir, rarement lavés et dont la matière  favorise la prolifération des bactéries.

Posés à droite et à gauche, par terre ou sur des banquettes, les sacs à main ramassent diverses bactéries et ces dernières sont alors facilement transférées sur les mains de la propriétaire du sac. « Les sacs à main sont en contact avec nos mains et une variété de surfaces, donc le risque d’y transférer différents germes à l’intérieur reste très élevé, en particulier pour les sacs peu lavés« , confie Peter Barratt, au Daily Mail.

La contamination touche le sac… mais aussi ce qu’il contient

Les objets qu’ils contiennent sont également contaminés par les microbes : portefeuilles, clés, portable… Mais parmi les plus touchés, on trouve les cosmétiques : le tube de crème pour les mains, le mascara ou le bâton de rouge à lèvres.

Pour éviter toute contamination, les experts recommandent alors aux femmes d’avoir recours à des lingettes ou des gels désinfectants après avoir fouillé dans son sac. Mais avant tout, il convient d’éviter de poser son sac par terre, et de le nettoyer régulièrement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • abigaell

    J’avoue être exaspérée par les personnes qui, arrivant à l’hôtel ou dans ma chambre d’amis, posent leur valise sur le lit ! Ou arrivant chez moi avec un sac à dos, sacoche ou besace — il a forcément traîné par terre, sur le plancher d’un véhicule ou du métro — le pose sur mon canapé ou la table de salle à manger.

    Est-ce que cela leur viendrait à l’esprit de poser leurs chaussures sur un lit, un canapé ou une nappe ? Pourtant cela revient au même.

    A mon avis, un sac à main féminin « traîne » moins par terre que d’autres sacoches ou bagages. Personnellement, je lave régulièrement mes sacs à main. Et après un voyage, je nettoie ma valise avant de la ranger.

  • m1cr0b3

    Votre article est une tromperie éculée qui joue sur la peur
    tout le contenu ici est issu d’un article datant de 2012, disponible ici :

    http://www.initial.co.uk/news/2012/handbag-hygiene.html

    Peter Barett n’a jamais rien confié au Daily Mail, c’est le Daily Mail qui a recopié l’article commercial de la société Initial dont Peter Barett est (censé être) un employé technique.

    En même temps, ce n’est pas comme si vous étiez les seuls à ne pas avoir fait votre taf : le Daily Mail, l’Express, Atlantico, vous vous y êtes tous mis aujourd’hui à pomper les uns sur les autres une « information » issue d’un publi-reportage.

    Scandaleux!

  • Faut arrêter un peu avec les microbes, s’il n’y en avait pas, les systèmes d’autodéfense serviraient à quoi ?

  • Une bombe je ne sais pas, un labyrinthe surement

  • EVEN

    Vous n’avez pas tord !

  • lou

    Alala ce genre d’article me fait bien rire,
    Je ne pense vraiment pas qu’une femme ou un homme soit mort(e) à cause de son sac pleins de microbes,
    il y a des microbes partout, un peu plus ou un peu moins çà n’a jamais fait de mal,
    il faut arrêter de vouloir vivre dans un monde aseptiser, on a un système immunitaire faut bien qu’il serve à quelque chose.