Le sac des femmes : une bombe bactériologique

Sac à mainPeter Barratt, responsable technique à l’Initial  Washroom Hygiene, au Royaume-Uni, s’est intéressé au sac des femmes. Et les conclusions de son étude, publiées dans le Daily Mail, sont édifiantes. Le sac des femmes contiendrait plus de bactéries que la cuvette des toilettes !

Le sac à main de certaines femmes serait une véritable bombe bactériologique. C’est la conclusion d ‘une étude menée par Peter Barratt, de l’Initial Washroom Hygiene. Selon lui, un sac sur cinq constituerait une menace pour la santé. Et, parmi les plus dangereux, les sacs en cuir, rarement lavés et dont la matière  favorise la prolifération des bactéries.

Posés à droite et à gauche, par terre ou sur des banquettes, les sacs à main ramassent diverses bactéries et ces dernières sont alors facilement transférées sur les mains de la propriétaire du sac. “Les sacs à main sont en contact avec nos mains et une variété de surfaces, donc le risque d’y transférer différents germes à l’intérieur reste très élevé, en particulier pour les sacs peu lavés“, confie Peter Barratt, au Daily Mail.

La contamination touche le sac… mais aussi ce qu’il contient

Les objets qu’ils contiennent sont également contaminés par les microbes : portefeuilles, clés, portable… Mais parmi les plus touchés, on trouve les cosmétiques : le tube de crème pour les mains, le mascara ou le bâton de rouge à lèvres.

Pour éviter toute contamination, les experts recommandent alors aux femmes d’avoir recours à des lingettes ou des gels désinfectants après avoir fouillé dans son sac. Mais avant tout, il convient d’éviter de poser son sac par terre, et de le nettoyer régulièrement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter