Accueil / Actualité / Urbanisme / Piétons et vélos à l’honneur du nouveau code de la route

Piétons et vélos à l’honneur du nouveau code de la route

Un décret publié mardi et à effet immédiat pour l’essentiel,  devrait modifier  nos habitudes de circulation. Les conducteurs devront être plus attentifs aux piétons qui seront désormais prioritaires partout, et les vélos pourront parfois passer au rouge sans être inquiétés.

Piétons et cyclistes sont à l’honneur des modifications apportées au Code de la route cette semaine. A compter de la publication de ce nouveau décret, les premiers sont désormais prioritaires partout. Ainsi, lorsqu’un piéton s’engage, ou manifeste de façon “claire” son intention de s’engager pour traverser une rue, les véhicules circulant doivent lui laisser le passage, voire s’arrêter, et ce, même en dehors d’un passage protégé.

De même, dans les “zones de rencontres” ou aires piétonnes, le piéton est une fois encore prioritaire en toutes circonstances. Le conducteur qui ne satisfera pas à cette nouvelle règle pourra désormais écoper d’une amende de 135 euros et perdre 4 points sur son permis. En contrepartie, les piétons doivent respecter eux-aussi certaines règles de prudence et doivent notamment emprunter un passage piétons lorsque ce dernier est situé à moins de 50 mètres de leur position.

De même les cyclistes sont à l’honneur de ces nouvelles règles de circulation. Le décret légitime en effet une pratique qui existe depuis longtemps chez les cyclistes puisque ces derniers pourront franchir certains feux rouges en toute légalité afin de tourner à droite. Il appartiendra au maire de chaque commune de définir les carrefours pouvant bénéficier de cette mesure. Ainsi,  un panneau signalétique indiquera la possibilité ou non pour les vélos de  passer au rouge.

Formation et débridage

Si ces dispositions sont directement entrées en vigueur après la publication du décret, d’autres ne le seront qu’au 1er janvier prochain. C’est notamment le cas de l’obligation pour les conducteur de scooter de plus de 50 cm3 de recevoir une formation obligatoire de 7 heures. Le non-respect de cette règlementation sera alors soumis à une amende de 135 euros.

De même, les adeptes du “débridage” des cyclomoteurs dont la vitesse est limitée à 45km/h sont concernés par ces nouvelles mesures.Tout conducteur d’un scooter débridé sera passible d’une amende de 135 euros à compter du 1er janvier.

  • alain

    Attention! la bicyclette est reconnue comme vehicule par la jurisprudence Ne pas perdre de vue que le code de la route s’applique à tous les véhicules alors que fait-on en cas d’accidents?.. Voir code de la route LAMER

  • Seghux

    Luigi,
    vous avez écrit “de plus courtes distances démultipliées x fois ( freinages et démarrages) sont sources de pollution.”
    - 80% des automobilistes sont seuls dans leur auto
    - 50 % des trajets sont inférieurs à 3 kms.
    - 90 % de l’espace public est accaparé par la voiture

    A mon sens, le non sens écolo commence par le fait de ne même plus réfléchir à son trajet avant de prendre son auto.

  • allamezon

    Bonjour,
    s’il vous plait, lisez les commentaires des autres avant de laisser le vôtre.
    Merci

  • jean louis

    bonjour
    je voudrais savoir qui a fait cette loi ,ou il a pas sont permis ou s’est un inconscient, pour les pietons ou les velos !!!!!

  • allamezon

    Bonjour luigi,

    Comment croyez-vous qu’il est possible de dissuader aux automobilistes d’accéder au centre-ville ? La période des autoroutes urbaines et de l’accès tout voiture est bien terminé. Cela oblige à remettre en cause les choses bien établies. La voiture est une drogue qu’il va falloir revoir. Notre société est totalement imprégnée de pétrole. Expliquez-nous peut-etre quelle est votre analyse ?
    Quant à la puissance publique occulte qui ne veut qu’une seule chose, faire entrer de l’argent dans les caisses de l’état, il ne faut quand meme pas trop dégrader la volonté politique.
    Cordialement,

    Sébastien

  • luigi

    seghux, de plus courtes distances démultipliées x fois ( freinages et démarrages) sont sources de pollution.
    par ailleurs est créer une nouvelle infraction 4 points sur le permis et une amende, toutes les idées même les mauvaises sont les bienvenues quand les caisses sont vides.

  • allamezon

    Ne vous en faites pas, les piétons sont plein de bon sens et ne traversent pas n’importe où au risque d’être blessé vu le comportement de la majorité des cobducteurs qui parfois se montrent être plus des animaux que des citoyens qui partagent l’espace public.

  • Seghux

    Cher Luigi,

    On a du mal à comprendre où se trouve le “non sens écolo” dans vos arguments ?

  • luigi

    Décret dans son application la plus stricte d’une débilité incommensurable.
    Si tous les piétons décidaient de traverser où bon leur semble , un véhicule stopperait ( dans les villes importantes) tout les 30/ 50 mètres environs.
    Une aberration et un non sens écolo.

  • PAUL

    Bonjour,
    Tous sur le 4×4 !!! Hou les polleurs !!
    Une etude interessante est parue sur TerraEco , qui oh! stupefaction , est tombee sur la conclusion que nos chers , dans tous les sens du terme , toutous polluent plus que les 4×4 !!
    A noter que des etudes suedoise et anglaise sont arrivees aux memes conclusions !!
    Mais il est bizarre de constater que personne ne parle des paquebots de croisières ou des gros navions qui nous amènent pour nos chères vacances , ben sinon plus de vacances et qu’importe la pollution …..
    ceci dit il est très bon que les piétons et les cyclistes aient enfin des droits reconnus , mais pourquoi les piétons qui traversent quand le feu est vert ,et vous insultent au passage comme les cyclistes qui grillent les feus rouges ,
    sous les yeux des policiers ne sont -ils jamais ,ou peu sanctionnés ???
    Je travaille a Menton et si des policiers étaient présents au bord de mer je pense qu’il leur faudrait un gros carnet d’amendes !!!

  • Seghux

    Avec ma pratique quotidienne du vélo, non pour les loisirs mais le travail, ma conduite automobile a radicalement changée.
    Je suis très attentif à la vitesse et je ne fais plus d’excès de vitesse, je m’arrête lorsque le feu passe à l’orange, je laisse un passage pour les vélos à ma droite lorsque je suis arrêté à un feu et j’adapte ma vitesse en fonction des rues que je traverse, n’hésitant pas à faire du 30 km/h au lieu de faire du 50 km/h, respect des piétons et c… Sur mon siège d’automobiliste, je suis effaré du manque de respect des automobilistes envers les autres usagers des espaces publics – non respect des feux, excès de vitesse et c…

    En tant que cycliste, je n’ai aucun complexe à m’affranchir des règles du code de la route car celle-ci ne sont pas du tout adaptées à ceux qui utilisent leur force musculaire pour se rendre d’un point A vers un point B. Par ailleurs, le fait de se sentir vulnérable face à une carrosserie de 1 tonne vous rend extrêmement vigilant et prudent sur la route. Si je souhaite vraiment avoir des sensations fortes en vélo, ce n’est certainement pas en ville que je les aurais mais sur les chemins carrossables.
    Contrairement aux cyclistes ou aux piétons, les automobilistes ne peuvent guère éprouver ce sentiment de vulnérabilité sauf s’ils sont seuls au milieu d’une noria de poids lourds sur une autoroute par exemple.

    Quant à l’accidentologie, il s’agit de remettre les choses à l’endroit : si la circulations des véhicules à moteur devait être interdites durant une semaine, je pense que le nombre d’accident mortels seraient néant tout simplement nul parce que’une collision entre bicyclettes n’aurait quasiment aucune conséquence sur l’intégrité physique des cyclistes impliqués. je le répète encore une fois mais c’est bien à cause de la dangerosité des véhicules à moteur qu’un code de la route est né.
    C’est pourquoi un automobiliste doit être doublement vigilant sur la route car un cycliste ou un piéton ne connaît pas nécessairement le code de la route (il n’existe pas de permis de conduire des bicyclettes ou de port de chaussures) et que l’espace public peut être emprunté par des personnes dont la responsabilité ne peut être reconnue d’un point de vue légal (personnes déficientes mentales, enfants) contrairement aux personnes détentrices du permis de conduire. C’est ce point qui fait la différence.

  • Sébastien

    Sylvia,

    Vous vous dégagez bien trop facilement des obligations liées au fait que vous habitez sur Terre. Prendre soin pour elle est un devoir de chacun. Pas simplement des EU et de la Chine.
    Laissez faire la politique à grande échelle même si vous semblez avoir tellement de désillusion que vous n’avez foi en rien.
    La voiture en France est au contraire, très impactante. Le secteur du transport est le premier secteur émetteur de Carbone. Dans ce secteur, c’est 60 % lié au véhicule particulier. Je n’avance pas des propos aussi tranchés juste pour “renvoyer dans les 22″.
    Quant aux piétons, laissez leur le libre arbitre d’avoir un peu de bon sens. Ils en sont largement munis. Et ils ne déversent pas leur cendrier sur le trottoir parce qu’ils ont payé le péage de l’autoroute, eux ! C’est un comportement typiquement individualiste ! On a le droit alors on fait ce qu’on veut, c’est un peu facile ! Tout le monde n’est pas comme ça !
    Sachez que les 4×4 occupent une énorme place sur la voie publique. C’est bien à cause de la voiture qu’il n’y a pas de place pour les autres. Voyez cette image : http://perso.numericable.fr/sebastienfauvel/Signatures/Signature.gif.
    Quant aux lobbies, on est toujours dans le même registre : ne faites rien, le monde est pourri ! Et bien, oui, madame, il faut se battre contre ces lobbies qui pourrissent le système. Ça vous fait peur ? Il me semble qu’on peut faire quelque chose ! Et tant pis si ça dépasse le cadre de ma simple petite vie ! Et regardez combien de citoyens se sont regroupé sous la bannière de GreenPeace. Ça change grâce à ce genre d’association !
    En tout cas, je refuse catégoriquement “Rien n’a changé !”. Ça veut dire quoi ? On pense qu’à sa petite vie sans voir que d’autres s’engagent !
    Bon courage !

  • sylvia

    Sébastien

    -Pour ce qui est des enjeux pour vous essentiellement environnementaux, ne raisonnez alors pas à votre petite échelle, mais allez convaincre les USA et la CHINE de modifier leur comportement de producteur /consommateur pollueur( l ‘automobile étant très peu représentative dans ce cas de figure à l’échelle planétaire)

    - piétons suicidaires ou pas peu importe quand on a le droit pour soit.

    - quand aux 4×4, je n’ai pas souvenir de les voir se faufiler et zigzaguer rapidement sur les boulevards et dans les rues.

    - les “grands enjeux” (de la règlementation )ont toujours été étroitement corrélés aux lobbies quels qu’ils soient. Rien n’a changé.

  • Sébastien

    Sylvia,

    Je suis bien désolé mais vous n’avez absolument pas les grands enjeux en tête. Certes, les aspects environnemental et économique sont parfois contradictoire mais le pollueur reste et le restera pour longtemps encore l’automobile. Le seul moyen de diminuer son impact environnemental qui dépasse la “simple” pollution : émission de CO2, exploitation pétrolière, utilisation d’une ressource qui génère également des médicaments,…
    Sachez que les piétons et cyclistes sont très loin d’être suicidaires et ne prendront pas le risque de s’engager n’importe où, n’importe comment. Vous devez vous rendre simplement compte que le changement de réglementation a pour but de modifier le comportement des automobilistes et même de les amener à délaisser leur véhicule au profit d’autres moyens de transport, plus respectueux de manière global !
    Quant aux deux roues qui feraient du dégâts avec les autres usagers, les voitures tiennent le pavé très haut : une étude a montré que l’accidentologie s’était aggravé avec les 4×4 !
    Donner son avis oblige à connaître les grands enjeux de la réglementation. Informez-vous et arrêtez de donner votre petit avis de circonstance lié à votre propre vie qui est dérangée parce qu’on vous demande de changer vos pratiques et habitudes. La vie change !

  • sylvia

    il est clair que celui ou celle qui a prit ce decret est plus souvent piéton et accessoirement cycliste, mais plus rarement conducteur ( chauffeur oblige).
    Ce décret semble irresponsable tant les risques qu’il fait courir aux piétons et cyclistes sont ENORMES.
    On ne peut ainsi déresponsabiliser sous couvert d’un “décret” une masse d’utilisateurs de la voirie ,en faisant porter la charge de ce transfert de responsabilité sur les seuls automobilistes. Ainsi un piéton pensif ou téléphonant se sentirait exonéré de toute responsabilité en faisant mine de s’engager sur la chaussée,la première voiture freinant brusquement et peut être pas les suivantes. C’est les juristes qui vont se frotter les mains.
    non sens également, quand , dans les grandes villes( Paris en est le meilleur exemple) on s’évertue d’ aménager à GRANDS FRAIS tous les passages piétons!!!
    Tout est fait pour y évincer la voiture, alors que l’industrie automobile sait pleurer pour une perfusion Etatique, tant les emplois directs et sous traitants sont nombreux!!
    Toujours sur Paris, personne ne parle de réguler la circulation anarchique des motocycles trés polluants et démultipliés, et qui de surcroît stationnent gratuitement un peu partout ( trottoirs- emplacements de voiture).
    ” amusez-vous” actuellement a traverser au milieu d’un boulevard ou avenue, sans courir le risque de se faire faucher par un deux roue surgissant entre les voitures…

  • Charlotte

    Je suis dans une grande ville, constamment en vélo.. et j’hésite à chaque fois de prendre la voiture pour ne plus avoir PEUR de me faire renverser par les automobilistes…je respecte scrupuleusement le code de la route, et à vrai dire, je suis en perpétuelle attention, parce qu’entre les piétons qui traversent n’importe où et les automobilistes, qui ouvrent leur portière de voiture ou qui font marche arrière sans faire attention aux vélos qui arrivent derrière, les refus de priorité, les frôlements…j’ai plusieurs fois failli me faire renverser, et pourtant je le répète je respecte scrupuleusement le code de la route…donc je trouve normal que des personnes plus faibles que des automobilistes, vélos et piétons, soient privilégiés !!
    Après j’avoue, pouvoir traverser n’importe où, et pouvoir griller des feux en vélo lorsque l’on tourne à droite, il faut s’attendre à des abus et des incompréhensions de ces règles…
    Et puis attendre à un feu rouge 2 minutes ou marcher deux mètres de plus pour accéder au passage piéton, c’est pas surhumain !! et si ça peut nous permettre d’être plus en sécurité…

  • michel

    Marre de toutes ces conneries,dire qu’il ya quelques années on nous emmerdait parcequ’on roulait sans feux, ou sur un trottoir!
    Maintenant tout est permis, les cyclistes peuvent rouler sur les trottoirs,griller les feux, rouler sans lumière, prendre un sens interdit.Les centre-ville ressemblent à des jeux vidéos et chaque ville personnalise à sa façon.Les ronds-points fleurissent plus vite que la construction de nouveaux logements.Avant de rentrer dans une nouvelle ville, il nous faudrait un manuel.
    ça devient complètement débile.

  • http://www.univers-eco.fr manu

    j’adore les automobilistes qui pestent contre les cyclistes qui ne respectent pas le code de la route. On les retroure stationnés sur les pistes cyclables, arrêtés sur les zones cyclistes aux feux ou refusant avec plaisir la priorités à des vélos roulant tout de même à près de 30 km/h.
    La vraie liberté c’est le vélo, pas le vide cerveau qu’est l’automobile!

  • durandalain

    j’ai rarement vu une information aussi mal faite.
    En fait pour les pietons ils avaient déjà le droit de traverser au dehors des clous si le plus proche était à plus de 50 mètres.
    Qu’est-ce qui change aujourd’hui ?
    Apparemment le fait que sur un signe ou une intention évidente l’automobiliste doive ralentir voir s’arrêter.
    Bon c’est vrai que ça me crée une certaine angoisse, et je n’irai pas dire à mon enfant de 10 ans qu’il suffise qu’il fasse un signe de la main à un 30 tonne pour qu’il s’arrête.
    Si déjà le dit 30 tonnes pouvait s’arrêter pour le passage piéton…
    Le vrai problème en France c’est le non respect des passages piéton, c’est bien là dessus qu’il faudrait travailler et non pas envoyer des messages incomplets et incompréhensibles.

  • Sébastien

    Guerrand,

    Le mieux, c’est que l’opinion soit argumentée ! Si c’est juste pour avoir une réflexion personnelle sur sa propre expérience personnelle, c’est un peu juste.
    Quels sont les grands enjeux ? Les tendances ? Les politiques menées ?
    Le simple avis de celui qui veut parler de son cas personnel n’a malheureusement pas de poids.
    Et bon nombre de français ont l’orgueil de croire que leur avis personnel est le meilleur.
    Ayons l’esprit collectif également, ça nous rapprocherait de nos voisins et amis allemand par exemple qui, sur de nombreux points, sont beaucoup plus en avance que nous…
    Sébastien

  • Philippe

    Ce qui me dérange le plus c’est qu’on puisse légalisé au piéton de traverser comme bon leur semble (est ce que les feu piéton sont encore d’actualité?)

    En revanche, ils auraient du renforcer la protection des piéton sur les passage piéton qui ne sont hélas pas respecter… pour ma part en temps qu’automobiliste, je me fait souvent klaxonner parce que je m’arrête devant les passage clouté alors que je pourrait avancer un peu plus.

    Certes les automobiliste ont besoin de grande leçon de civisme:
    - respect des distance de sécurité
    - le franchissement des rond point
    - les priorité à droite
    - ne peu boucher les intersection au feu
    - et j’en passe …

    Seulement les automobilistes qui se conduisent ainsi derrière leur volant agissent de la même façon en temps que piéton… et cette lois va désormais leur donner raison

  • guerrand

    je ne trouve pas logique de donner priorité aux pietons quelque soit l’endroit ou ils veulent traverser;les passages pietons sont dejà mal utilisés…là je suppose qu’il va plus que des abus!!je suis autant piétonne qu’automobiliste.
    il devrait y avoir un site officiel pour donner son opinion

  • Cyril

    En dernier ressort, le problème, ce n’est ni la voiture ni le vélo ni le corps du piéton (s’entend au sens de moyen de locomotion) ni toute forme de déplacement (il y aura toujours un risque quoique en dise la constitution avec son “principe de précaution” !?). Le problème restera toujours l’homme en tant qu’être humain et usager d’un espace partagé. Pour mémoire, la célèbre réplique des Tontons flingueurs: “Les c… c’a ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait”

  • Sébastien

    C’est bien d’avoir de l’humour !

  • Simon

    Ce qui est très dangereux pour le piétons qui va traversé, c est quand il va le faire sur une 3 voies, la voiture de la première file Vera le pieton, mais pas La DEUXIEME et TROISIEME files de voiture!!!!!

  • Sébastien

    Franchement, ce débat est totalement stérile.
    La loi est faite pour être respectée, bien sûr. Elle est aussi parfois totalement obsolète, il faut savoir le reconnaître. Pour la place des déplacements doux, il n’a aucune question à se poser : ils doivent reconquérir l’espace urbain. Au détriment de l’automobile. A leurs utilisateurs d’être malléables !
    Quant au respect de cette loi, il ne faut pas taxer les cyclistes et autres piétons de ne rien respecter : ils ont les mêmes problèmes avec les automobilistes ! On n’a jamais vu un piéton passer sous les roues d’un vélo dans les faits divers ! Les voitures ne font pas mieux : non respect des zones 30, 50 et 70 km/h, on sait le lien entre la gravité des accidents, leur occurrence et la vitesse ! Les exemples de non respect de la loi ne penche pas plus du côté des cyclistes que du côté des voitures ! A chacun de respecter au mieux cette loi. Il serait tout de même bon que les automobilistes se disent qu’un vélo sur la route, c’est une voiture avec un seul automobiliste qui est évité. Ils feraient bien mieux de les aider pour éviter la congestion ! Et que le bon sens fasse réfléchir tout le monde. Et sur ce point, les automobilistes n’ont encore aucune leçon à donner : il faut qu’on leur pose des radars dans tous les sens pour qu’ils respectent la loi mais surtout pour que le bon sens de la vitesse soit prise en compte, et le résultat est là ! C’est idiot, non ? Auraient-ils pu faire tout seul sans qu’on leur tape dessus ? Je trouve ça même pitoyable !
    Sébastien

  • FONGARNAND

    2 solutions
    Il faudra se munir d’un décamètre pour s’assurer que l’on est à plus de 50 mètre d’un passage protégé
    Il n’y plus lieu d’avoir des passages protégés, l’on économisera de la peinture

  • Boris

    Pour les piétons, admettons, mais pour les vélos, c’est une ineptie!!!

    On nous bassine avec la sécurité routière et voilà qu’on va permettre aux vélos, déjà largement irrespectueux du code et surtout de la sécurité (la leur) de franchir des feux rouges???

    Les jeunes vont interpréter cela comment??

    “Bin, on peut griller les feux…” (oubliant volontairement ou non le cote “pour tourner a droite uniquement)

    On a pas fini n’en ramasser sous les voitures, et qui aura les ennuis?? Les automobilistes

    Bravo messieurs

  • Cyril

    J’ai habité deux ans à Millau (Aveyron) où j’ai découvert que dans cette cité le piéton est particulièrement bien respecté. d’où malheureusement danger quand on se retrouve dans d’autres villes.

  • VINCENT

    Seghux et Sebastien ont très bien décrit la situation.

    C’est la présence massive de la voiture en zone urbaine qui est accidentogène et non la présence des piétons et des cyclistes. C’est bien la voiture qui est venu agresser les piétons et les cyclistes sur leur espace de circulation (instauration de règle de circulation strictes, réduction des trottoirs, pollution, …) et non l’inverse. Il est normal et urgent que l’on restitue les rues aux riverains qui choisissent de vivre dans leur quartier et de se déplacer avec des moyens de locomotion plus en accord avec leurs réflexes et leur rythme de vie.
    Le saviez-vous, à Paris vous pouvez déjà prendre certaines rue à contre-sens… et juqu’à preuve du contraire, cela fonctionne.
    Ces nouvelles mesures ont déjà été testé dans plusieurs pays et l’état ne joue pas aux dés avec vos vies… il fait simplement confiance au bon sens et au civisme des citoyens.
    Et ne vous inquiétez pas trop pour les piétons et les cyclistes… contrairement à certains automobilistes inconscients ou assez égoïstes pour mettre la vie des autres en danger, eux ne mettront pas plus leur vie en danger qu’ils ne le faisaient hier.

    Pour info, en dessous de 4 km de trajet urbain, le vélo est généralement plus rapide que la voiture en respectant les feux (pas de recherche de place de stationnement, pas de manoeuvres…). Et s’il prend soin de traverser au pas quand le feu est rouge, un vélo est presque toujours plus rapide qu’une voiture.
    Cela en choquera certains mais il est alors légitime de se poser la question de limiter la présence de voitures et de feux dans les villes les plus denses… une règle de priorité convenant alors amplement.

  • Sébastien

    Nadine,
    Tu n’as pas compris.
    La voiture en ville, c’est sur le déclin !
    En plus, elle doit laisser de la place sur les routes publiques pour les autres.
    Et laisser de la place, ça donne certainement l’impression d’être embêté tout le temps !
    Comme tu le dis, tu as été piéton. Peut-être plus. As-tu été cycliste ? J’en doute et quand on pratique toute l’année le vélo, je peux te dire qu’on en voit plus les automobilistes de la même manière !
    Quant à l’aspect environnemental et sanitaire, il n’y a rien à dire ! J’aimerais, comme tous les périurbains, avoir de l’air pur dans ma ville !
    Tout va dans le même sens. Il ne faut pas le refuser.
    Sébastien

  • NADINE

    Il n’est pas question de ne pas respecter les piétons et les cyclistes.
    En ce qui me concerne je les respecte et suis très prudente en tous les cas du mieux que je peux,
    je les laisse passer au passage piétons, et suis attentive aux cyclistes, mais il faut bien l’admettre de nombreux piétons, les vélos et les motos ne respectent pas les règles de sécurité,
    Mais je le répète il est totalement stupide de permettre aux piétons de traverser n’importe où, c’est bien là une nouvelle source d’accident et c’est totalement irresponsable de pondre des lois aussi crétines.
    OUI TOUT LE MONDE DOIT RESPECTER LES REGLES
    J’ai été piéton de très très nombreuses années, il est vrai que beaucoup d’automobilistes ne s’arrêtent pas aux passages cloutés, ce n’est pas une raison pour les jeter dans la gueule du loup.

  • Seghux

    ” les piétons doivent respecter eux-aussi certaines règles de prudence et doivent notamment emprunter un passage piétons lorsque ce dernier est situé à moins de 50 mètres de leur position.” C’était déjà le cas auparavant et finalement, la seule chose qui a pu changer est le classement de l’amende.

    Maintenant, il faudrait faire prévaloir le principe de prudence pour les piétons et les véhicules non motorisés (vélo, rollers, skates, trottinette etc…). Le code de la route a été rédigé à cause de l’automobile et non à cause des cyclistes et des piétons – il faut se rappeler cela avant toute chose.

    Et puis, ce n’est pas difficile à comprendre qu’un véhicule d’1 tonne et qui peut rouler à jusqu’à 150 km/h voire plus doit être doublement responsable de la dangerosité de son engin. Le piéton ou les usagers de véhicule non motorisés n’ont que leurs vêtements pour se protéger.

    Et que dire de ces commentaires rédigés par des automobilistes frustrés qui maugréent contre la “dé-responsabilisation des cyclistes”. Oublient-ils que les vélos peuvent être conduit par des gamins contrairement aux voitures qui sont conduites par des adultes ?

    Je suis automobiliste (10 000 km/an) et cycliste (6000 km/an). Quand j’ai commencé à rouler en vélo en ville, je respectais scrupuleusement les règles du code de la route (feux rouges, stop, pistes cyclables) et je n’ai jamais eu autant de petits accidents avec des automobilistes que durant cette période (se faire couper la route, pistes cyclables occupées par un automobiliste qui téléphone, se faire raser de quelques cm par des automobilistes pressés j’en passe et des meilleures…). Heureusement, je n’ai jamais été à l’hôpital mais je me souviens d’avoir eu des maux qui ont duré plusieurs semaines à cause d’un automobiliste.
    Depuis que je prends des largesses avec le code de la route, je n’ai plus de souci à ce niveau. Et puis, un cycliste sensé est tenu d’être prudent car c’est sa vie qui est en jeu contrairement à un automobiliste.

  • NADINE

    Quelle stupidité ! Décidemment la France et notre gouvernement tombe en lambeaux. Nommer un Ministre pour décider de règles aussi stupides, et criminelles, c’est grave. Les automobilistes doivent respecter la signalisation et les feux tricolores, les piétons aussi. Tout le monde doit suivre les règles. A l’heure actuelle les piétons traversent déjà n’importe comment, souvent au feu rouge au risque de se faire renverser, ou de créer des accidents, au mépris des lois, alors leur donner la possibilité de prendre encore plus de risques et après nous faire la morale!!!! Dans quel monde vivent les gens qui nous gouvernent, certainement pas dans le notre.

  • Gauthier

    Je ne comprends pas l’intérêt d’autoriser les piétons à traverser en dehors des clous, alors qu’il est déjà quasiment impossible de traverser sur un passage piétons car aucun automobiliste ne s’arrête.

  • Philippe

    Les statistiques d’accidents de la route sont si basse en France qu’on ce doit de rectifier le tire c’est ça ??

    Donc demain je passe devant un camion a moins de deux mètre, une fois à la morgue ma famille pourra porter plainte contre le chauffeur de poids lourd?
    La belle affaire, en attendant c’est la porte ouverte au grand n’importe quoi … autant retirer tout de suite les signalisation pour les piéton (feu et passage clouté) au moins de cette façon vous ferez encore des économies supplémentaire au prix de quelque vie humaine foutu en l’air…

  • Willis

    C’est n’importe quoi cet état ma parole.
    Les piétons traversserons n’importe où(qui sait peut-être même un jour en plein milieu d’autoroute) et les cyclistes passé au rouge n’importe quoi.
    Les accident ne feront qu’augmnter

  • Lionel

    Depuis des années tous les jugements rendus dans les cas de collision entre un piéton et un véhicule ont donné tort au conducteur, et ce quelque soit la circonstance. Cela ne changera rien. Concernant les cyclistes, c’est selon moi une erreur de les dé responsabiliser en leur octroyant une droit de passage au rouge.

  • Philippe

    Très sensibilisé en sécurite, je suis ahuri qu’on puisse instituer sur un espace commun routier des règles différentes.

  • Marc

    … Humm, de quoi entériner les incivilités des piétons… Donc un piéton qui traverse à 3 mètres d’un passage piéton alors que le feu est vert pour les voitures, ça va donner quoi???

    Qu’est-ce qu’un geste “clair”? Un écartement d’orteils dans une chaussure?

    Et lors d’accidents qui ne manqueront pas d’augmenter en nombre, comment déterminer si l’intention du piéton était claire ou non?? Bref, je ne vois pas bien l’intérêt de ce décret à part d’économiser sur la peinture blanche de chaussée: plus besoin à présent de matérialiser les passages piétons….

  • Jean

    “C’est notamment le cas de l’obligation pour les conducteur de scooter de plus de 50m3 de recevoir une formation obligatoire de sept heures.”
    ça va on à de la marge avec 50m3 !

  • fifi

    je passe au feu vert en voiture pour aller tout droit, sur ma droite un cycliste passe au feu rouge pour tourner sur sa droite, qui est prioritaire? En cas d’accident?
    Laissons donc le franchissement des feux rouges interdit à tout les véhicules, c’est quand même plus simple

  • Mathieu

    Eh bien… j’ai un scooter chinois de 49 cm3.
    Il est “censé” rouler à 45km/h, mais concrètement je fais du 60 à 70 km/h avec… poussée par le vent !
    Et non, je n’ai pas débridé le scooter, ni changé de pièces, depuis que je l’ai acheté tout neuf.
    Alors, tant que je respecte la limite de vitesse de la voie (70 dans ma campagne), je ne risque pas d’amende, rassurez-moi ? :-)