Piétons et vélos à l’honneur du nouveau code de la route

Un décret publié mardi et à effet immédiat pour l’essentiel,  devrait modifier  nos habitudes de circulation. Les conducteurs devront être plus attentifs aux piétons qui seront désormais prioritaires partout, et les vélos pourront parfois passer au rouge sans être inquiétés.

Piétons et cyclistes sont à l’honneur des modifications apportées au Code de la route cette semaine. A compter de la publication de ce nouveau décret, les premiers sont désormais prioritaires partout. Ainsi, lorsqu’un piéton s’engage, ou manifeste de façon “claire” son intention de s’engager pour traverser une rue, les véhicules circulant doivent lui laisser le passage, voire s’arrêter, et ce, même en dehors d’un passage protégé.

De même, dans les “zones de rencontres” ou aires piétonnes, le piéton est une fois encore prioritaire en toutes circonstances. Le conducteur qui ne satisfera pas à cette nouvelle règle pourra désormais écoper d’une amende de 135 euros et perdre 4 points sur son permis. En contrepartie, les piétons doivent respecter eux-aussi certaines règles de prudence et doivent notamment emprunter un passage piétons lorsque ce dernier est situé à moins de 50 mètres de leur position.

De même les cyclistes sont à l’honneur de ces nouvelles règles de circulation. Le décret légitime en effet une pratique qui existe depuis longtemps chez les cyclistes puisque ces derniers pourront franchir certains feux rouges en toute légalité afin de tourner à droite. Il appartiendra au maire de chaque commune de définir les carrefours pouvant bénéficier de cette mesure. Ainsi,  un panneau signalétique indiquera la possibilité ou non pour les vélos de  passer au rouge.

Formation et débridage

Si ces dispositions sont directement entrées en vigueur après la publication du décret, d’autres ne le seront qu’au 1er janvier prochain. C’est notamment le cas de l’obligation pour les conducteur de scooter de plus de 50 cm3 de recevoir une formation obligatoire de 7 heures. Le non-respect de cette règlementation sera alors soumis à une amende de 135 euros.

De même, les adeptes du “débridage” des cyclomoteurs dont la vitesse est limitée à 45km/h sont concernés par ces nouvelles mesures.Tout conducteur d’un scooter débridé sera passible d’une amende de 135 euros à compter du 1er janvier.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter